Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

17 octobre 2006 2 17 /10 /octobre /2006 09:27

 Voici ce qu'on peut trouver dans un restaurant japonais mais pas en France je pense.

c'est MON saké
Cette photo a été prise à Fukuoka, lorsque nous sommes allés manger du calamar très très frais  avec N.
Sur les bouteilles, en regardant bien, on peut voir qu'il y a quelque chose d'écrit. En fait, elles appartiennent au client, qui l'achète une fois et la boit en plus ou moins de temps! "Chef, apportez-moi ma bouteille! " la classe. Certaines de ses bouteilles étaient hors de prix il me semble, puisque le verre coûtait déjà 2000 yens!.
Si l'idée est bonne, elle est difficilement applicable en France, déjà parce qu'on ne va pas si souvent au restaurant, et pas toujours dans le même. Et en plus, on ne boit pas d'alcool de riz ou de patate douce mais plus souvent du vin : "Chef, apportez-moi la bouteille de côte du Rhône que j'ai achetée il  y a trois mois! Comment ça elle sert à faire la vinaigrette ?"
Et nous, ici, bien qu'on aille souvent manger à l'extérieur (on a des vies de fous… alors la cuisine! heureusement il y a …les izakayas!) mais on a pas de bouteilles à notre nom, c'et parce qu'on boit plutôt de la bière!  

Repost 0
Published by ELLE - dans manger
commenter cet article
15 octobre 2006 7 15 /10 /octobre /2006 10:46

la famille de Sazae san

 Voici un petit article de fin de dimanche après midi, en attendant les photos du week-end. Je n’arrive pas à mettre la main sur le câble pour transférer les photos prise cette après midi et le lecteur de carte intégrée à mon ordi a rendu l’âme il y a déjà un certain temps…Haaa, l’informatique… !!!

Donc juste comme ça, voici une photo de bons gâteaux sablés offert par N. Il y a déjà quelques temps.
Comme elle sait à quel point on est fans de mangas japonais (hum, hum), elle a choisi de nous offrir la tête de nos héros favoris. La famille de Sazae san en biscuit c’est rigolo et en plus ils étaient bons…miam, y’en a plus. Par contre je ne me souvenais pas qu’il y ait un chat dans cette histoire ?

Repost 0
Published by Lui - dans manger
commenter cet article
12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 08:26

Après l’hélicoptère, nous avons fait une autre expérience pendant le week-end à Kyushu. Mais cette fois ci, pas de vertige puisque on était sagement assis autour d’une table de restaurant avec N., qui habite depuis peu à Fukuoka. J’en profite pour faire un petit aparté. N. est Japonaise, elle travaille pour une très grosse compagnie japonaise spécialisée dans la grande distribution. On rencontrait régulièrement N. pour pratiquer notre japonais, et puis, il y a un mois, à peu près, N. nous a appris que sa boite l’avait prévenu pratiquement du jour au lendemain qu’elle devait déménager et aller travailler et vivre à Fukuoka. Juste pour vous rendre compte, il dit y avoir pas loin de 400 km entre Okayama et Fukuoka. On peut penser ce qu’on veut du droit du travail, mais personnellement je trouve ça très rude…
Revenons à notre soirée à Fukuoka en compagnie de N. Après nous avoir réceptionné à la gare, elle nous a emmené dans un restaurant de poissons où nous avons dégusté ça :

guili guili

Qu’est ce que c’est ? Du calamar, bien sûr. Plus précisément des sashimi de calamar, c'est-à-dire des tranches crues. Et alors me direz vous ? Au Japon, voir cela sur sa table n’a rien d’extraordinaire, c’est même assez courant. Oui mais celui la, il bougeait encore… (0 o 0).
Oui, oui, le corps de la bête était découpé mais les tentacules bougeaient un peu et on pouvait voir le sang circuler à travers le corps… Le plus dur c’était de voir cet énorme œil qui nous fixait…
On a alors fait abstraction de nos petits sentiments d’occidentaux, et on a mangé de bon cœur. Et vrai dire c’était très bon, et très, très frais bien sur !
Ensuite le chef nous a fait des tempuras (« des beignets ») avec les tentacules. Et encore une fois c’était magnifique. Peut être les meilleures tempuras que j’ai jamais mangé.
Encore merci N.
 

Repost 0
Published by Lui - dans manger
commenter cet article
6 octobre 2006 5 06 /10 /octobre /2006 08:55

Y a du brouillard aujourd’hui ? Ha non, Elle me dit que c’est le décalage horaire… Je trouve 2 minutes de lucidité pour ce petit message personnel. Je suis bien rentré à Okayama. Le voyage s’est bien passé, surtout que la KoreanAir modernise ses vieux Boeing et y installe des écrans individuels. Ceci mis à part, pendant mon petit séjour en France, j’ai bien mangé, j’ai bien bu. Et si la nourriture française reste pour moi celle qui me fait le saliver le plus, quelque chose m’a fait revenir au Japon (mis a part ELLE bien sur).
C’est ça : 

à table ! 

 

Hé bien oui, j’aime les ramen.

Repost 0
Published by LUI à Okayama au Japon - dans manger
commenter cet article
8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 10:19

Ca y est l'Oden est de retour dans les combinis. On peut l'acheter tout chaud en barquette. Oui mais, l'Oden, c'est quoi?
C'est aussi appelé pot-au-feu japonais. Pour votre information, ça n'a rien à voir avec du pot-au-feu! D'abord, il n'y a pas de viande!
On y trouve essentiellement du konyaku, des œufs, du daikon, du Chikuwa (quenelle japonaise à base de pâte de poisson). J'ai l'impression aussi d'en avoir mangé avec du tôfu frit ou des toutes petites lamelles de morceaux de bœuf (quand même).
Tout ça cuit très longtemps dans un bouillon (Dashi) fabriqué à base de copeaux de bonite sechée. On le mange en hiver, avec de la moutarde japonaise (karashi) qui arrache!
C'est très bon….

Oden
Repost 0
Published by ELLE - dans manger
commenter cet article
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 05:45

Aujourd’hui un peu de cuisine avec la recette des tagliatelles au saumon. Cela ne devrait pas comporter à 1ère vue de grandes difficultés, mais pour ceux qui auraient oublié, nous sommes à Okayama, au Japon, en province… 

L’envie de tagliatelles au saumon nous est venue quand on cherchait des idées pour les rares repas qu’on prend à la maison durant la semaine. En général on ne fait pas de cuisine japonaise car on ne sait pas quoi faire avec les ingrédients et puis là, nous avions dans nos stocks une boite de saumon rapportée de notre voyage à Hokkaido. Le saumon de Hokkaido étant très réputé pour sa qualité gustative, on salivait en avance sur ce plat…


Mais, et oui mais, tout d’abord il nous fût impossible de trouver un paquet de tagliatelles. Bien sur nous aurions pu nous rendre en centre ville où nous connaissons un magasin d’importation mais nous nous sommes finalement décidés pour des spaghettis qu’on trouve partout (et surtout dans le supermarché où nous étions à ce moment là). 

Viens le second élément de cette recette : le saumon. Là on était sur de notre coup jusqu’au moment où nous avons ouvert la boite.


 

Ce n’est pas une farce, vous voyez bien sur la photo, c’était une boite d’arêtes de saumon avec un peu de chair autour. Mais qu’est ce qu’on peut faire avec ça ? 
Une soupe de poisson ? Nourrir son chat ? S’en servir comme appât pour la pêche au gros ? 
Du coup nos tagliatelles au saumon se sont transformées en spaghettis au beurre…(;_;)

Pour les nouveaux lecteurs; dans la rubrique de nos mésaventures culinaires japonaises je vous invite aussi à lire : « oups j’m’a trompé », « Ours Curry », et mon préfèré « œil de thon ».

Repost 0
Published by Lui à Okayama au Japon - dans manger
commenter cet article
11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 00:40

Le Konyaku, j'en ai déjà parlé. Voyons plus en détail ce que c'est : c'est un bloc gélatineux et compact qui n'a aucun goût. Voilà, on a fait le tour!
C'est fabriqué avec un tubercule qui ressemble vaguement à une pomme de terre poilue si je me souviens bien (désolée, j'ai pas retrouvé la photo) et on le trouve dans vraiment beaucoup de plat. La plupart du temps sous forme de vermicelles, là c'est tout à fait mangeable. Parfois, c'est aussi servi en gros dés et là c'est nettement moins bon, en fait comme ça n'a pas de goût, ça ne peut pas être mauvais mais disons que c'est un peu écœurant à cause de la texture. Je me souviens d'un petit resto à Fukiya, ou j'ai choisi un plat de sashimi de seiche sur photo et ai dû manger un plat complet de konyaku (la photo était mauvaise). Une des raisons du succès de cet aliment, c'est sans doute qu'il est très pauvre en calorie, c'est très bien pour garder la ligne! Mais je ne suis pas prête à en manger à tout bout de champs pour cette raison, et puis comme de toutes manières, ce n'est pas très courant d'aller à la plage au Japon et que plus il fait chaud, plus les femmes portent de veste, chemise et même pull pour ne pas bronzer, le régime de l'été n'est pas vraiment indispensable! Alors à-bas le Konyaku et vive le Yakiniku!

Hummmmmmmmmmmmmmm

Repost 0
Published by ELLE - dans manger
commenter cet article
3 août 2006 4 03 /08 /août /2006 07:01

En automne dernier, nous étions allés avec notre amie K. visiter une ferme dans la région d'Okayama. Les gens nous avaient alors offert un vrai trésor, une caisse entière de légumes. Nous y sommes retournés samedi car c'est la pleine saison des pêches. Ces gens ont commencé la récolte juste à la fin de la saison des pluies et elle dure 15 jours.
Dès la fin de la floraison, les pêches de Okayama sont emballées individuellement dans du papier pour les protéger des intempéries, elles sont surveillées, chouchoutées .. jusqu'à la récolte. Pendant cette période, la cueillette se fait deux fois par jour, matin et soir, et les pêches sont regardées une par une pour savoir si elles sont mûres ou non. C'est un travail titanesque. Une fois cueillies, elles sont triées en fonction de leur taille et de leur forme. Une petite talure et elle part à la fabrique de conserve ; un petit creux ou une bosse microscopique, un noyau entrouvert à l'intérieur (mais comment le savent-il?) et la pêche est invendable. Seules partent sur le marché des pêches parfaites!
Il y avait des caisses prêtes pour l'expédition, d'ailleurs c'est aussi pour ça que l'on était là : tous les ans, K. fait expédier une caisse des "fameuses pêches d'Okayama" à ses amis qui habitent dans tout le Japon.

tout est fait à la main ici

Dans ces caisses, il y va de 11 à 15 pêches en fonction de leur taille. Les plus grosses sont vraiment énormes. Le maraîcher nous a dit que la caisse de petite pêche coûtait entre 3000 et 4000 yens tandis que les plus grosses entre 5000 et 6000 yens. K. nous précisé que dans le commerce, c'est plutôt 10 000 Yens la cagette. Il faut dire qu'avec le travail que ça demande…
Ce gentil monsieur nous a fait visiter les vergers, puis sa femme a offert à chacun une des très grosses pêches pour les goûter, enfin nous sommes repartis avec une cagette complète des invendables qui me paraissaient tout à fait très bien!
Merci K.

chaque pêche est enballée dans un papier

 

Repost 0
Published by ELLE - dans manger
commenter cet article
12 juillet 2006 3 12 /07 /juillet /2006 10:17

je me demande bien quel goût ça a ?

Quand il fait chaud comme aujourd’hui, j’ai pas fini de le dire avec l’été japonais qui est tellement chaud, et bien quand il fait chaud comme ça, une bonne crème glacée vers 5 heures de l’après midi ça fait vraiment du bien. Citron, orange, chocolat, caramel, café, pas très exotiques mais ce sont des valeurs sûres en 2 mots, c’est bon.
Et au Japon qu’est ce qu’on trouve ? En plus des parfums déjà cités on a put croiser, au cours de nos nombreuses promenades, des glaces à la patate douce, au sésame, là ça va encore, à l’encre de seiche sur la côte de Tottori, là ça devient un peu bizarre, mais le week-end dernier c’est devant une glace au wasabi (わさび) que je suis resté perplexe. Tellement perplexe que je n’ai pas osé la goûter… 

Quand on repasse par là, j’essaie…il faut absolument que je tente l’expérience.


(pour ceux qui ne connaissent pas, le wasabi est un condiment qui entre dans la composition des sushis, mais en petite quantité car il est très piquant, (; _ ;)  bien plus piquant que la moutarde française) 

 

Repost 0
Published by Lui à Okayama - dans manger
commenter cet article
8 juillet 2006 6 08 /07 /juillet /2006 10:17

Qu’est ce qui me manque au Japon, en dehors des terrasses de café ? 
L
e bon pain à un prix abordable. Du bon pain à la française on en trouve mais souvent très cher; Du coup on a modifié nos habitudes alimentaires dès notre arrivée. Remarquez, c’est assez facile car manger du riz à presque tous les repas ça ne pousse pas à la consommation de pain. Mais si on réussi tant bien que mal à se passer de pain en mangeant, on a continué d'en acheter pour le petit déj’.
Ca surprend souvent les japonais quand on leur dit qu’on en mange 1 par jour. 1 tranche ? Redemandent t’ils ? non, non un paquet !!!

"shokupan" en français "du pain carré".

Ben oui un paquet de pain de mie par jour, c’est quand même pas de trop. On a réussi aussi à en trouver une marque pas trop mauvaise qui ne ressemble pas à du carton bouilli. Et en plus sur ces paquets, il y a toujours une petite étiquette scotchée (représentant la famille japonaise type !?!?)

y z'ont pas l'air heureux comme ça ?!Pendant longtemps je n’y ai pas fait attention croyant que c’était un jeu pour gagner un couteau à beurre ou un truc à accrocher à son téléphone portable (que je n’ai pas…) et je jetais les étiquettes à la poubelle… jusqu'à ce que je demande à une amie Japonaise et qu’elle me dise qu’avec 10 tickets j’ai droit à un paquet de pain gratuit ...    ~(OO)~ 

AAAAArrrrghhhhh ! 
 

 

Repost 0
Published by Lui à Okayama au Japon - dans manger
commenter cet article