Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 20:31

Un peu de pub pour un évènement auquel on participe

 

samedi 24 novembre 2012

 Projection du film
" Comme l’abeille qui fait tourner la terre "
suivi d’un débat avec la réalisatrice Hitomi KAMANAKA

 

samedi 24 novembre 2012
à « L’Agora » Nanterre

entrée libre

 

Programme
13h30 : boissons + gâteaux japonais
14h15 : présentation et diffusion du film

16h15 : débat avec la réalisatrice
Renseignements :  Association Franco-Japonaise ASUKA : asuka.11032011@gmail.com

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Comme l’abeille qui fait tourner la terre

Réalisatrice Hitomi Kamanaka

Production Group Gendai Films Co.ltd, 2010

UN ENGAGEMENT LOCAL QUI PEUT CHANGER LE MONDE
Iwaishima, une petite île située dans la Mer intérieure de Seto au Japon, dont les habitants vivent en harmonie avec la nature. Depuis 1982, ils ont passé plus de 30 ans à s’opposer à la construction d’une centrale nucléaire. C’est un projet de la Compagnie C.E.P. (Chugoku Electric Power Company) qui doit être réalisé dans la ville de Kaminoseki (département de Yamaguchi). Les habitants de l’île craignent que la centrale nucléaire ne détruise les richesses de la mer dont leur vie en dépend. Ce réalisation mettrait également en danger un grand nombre d’espèces en voie de disparition.

La vie des pêcheurs et des villageois de l’île est presque en autarcie. Le jeune pêcheur, Takashi Yamato, projette de créer de l’énergie lui-même. Mais le projet de la Compagnie C.E.P., soutenu par le pouvoir politique et économique, ne semble pas être abandonné.
En Suède, contrairement au Japon, le peuple a fait le choix de renoncer à l’énergie nucléaire et du pétrole dans les années à venir. La Suède poursuit ses recherches et utilise des sources d’énergie renouvelable pour tendre vers une autre société.
Comment pouvons-nous choisir et créer notre énergie du futur ? Les espoirs et les réflexions des peuples, qui se croisent au-delà des frontières, engendrent une nouvelle vision. Aujourd’hui, des humains s’occupent déjà de la création d’un meilleur monde.

Prêtez attention aux voix des gens qui veulent changer le monde, semblables à des abeilles faisant bzzzz... Depuis sa sortie, ce film indépendant a été projeté plus de 550 fois dans l’ensemble du Japon et dans le monde par des groupes de citoyens. Depuis le 11 mars 2011, le nombre de projections se multiplie. Il compte plus de 120 000 spectateurs au total en septembre 2012.

Published by Okayama au Japon - dans vivre
commenter cet article
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 09:36

Voilà, il en fallait un, c'est celui-ci : notre dernier article. 
Deux ans et demi qui ont passé comme un rien et après-demain, on rentre: Ou? Quoi? Comment? Nous ne savons pas encore, nous verrons. En attendant, on s'est quand même bien amusé ici! Voici un petit résumé de notre Japon, le Japon de Okayama, le Japon de ELLE et LUI

notre Japon, c'est : 

Une surprise :
L'espace : on voit toujours le Japon comme une immense mégapole mais en fait 80% n'est pas habité. La campagne japonaise est magnifique, on se croirait toujours dans un dessin animé de Miyazaki.
Hanami (les cerisiers en fleurs), je ne pensais pas que des arbres avaient un pouvoir si fort sur une population entière !

Une incompréhension :
Après plus de deux ans je n'arrive pas toujours à distinguer ce que les gens font par politesse ou par réelle envie. Ça m'a amené parfois à accepter une invitation qu'on ne voulait pas forcément que j'accepte ou à ne pas accepter ou proposer ce qui aurait finalement sûrement fait plaisir..
Le pachinko !!! Payer pour se faire torturer c’est le comble !

Une odeur :
L'odeur de Tsukemono qui flotte dans l'air au printemps, c'est l'odeur du Japon
Les pruniers en hiver bien sur !

Un
goût :
C'est difficile ! des goûts s'il ne faut en retenir qu'un alors je choisis les Ume boshi
Le goût du néant ! Ca existe au japon. Mangez du konyaku ou un mochi et vous aurez un aperçu de ce que cela peut être.

Une personne :
Kaoru sûrement mais tellement d'autres aussi
Je pense à différentes personnes bien sur, je voulais écrire Kaoru, comme ELLE l’a déjà choisi alors j’écris Georgeta car chaque moment passé en sa compagnie se transforme en rigolade et rire c’est indispensable au Japon comme ailleurs.

Un lieu :
J'ai été fortement marquée par le mont Aso à Kyushu et la péninsule de Shiretoko à Hokkaido (ça fait deux lieux, désolée)
Si je dois choisir un lieu qui reflète le japon, alors je dis une gare de train. N’importe laquelle, elles se ressemblent beaucoup.

Un mot :
Oishiiiiiiiiiiiiiiii
Sumimasen

Une musique/ une chanson :
Sakana Sakana Sakana…(je ne connais rien à la musique japonaise mais je vais au supermarché..)
L'A
lbum Live de Thomas Fersen qui nous a beaucoup accompagné pendant ces 2 ans et demi. Et jusqu’au bout…

Une date:
30 novembre 2004 et un atterrissage au milieu d'un flamboiement de couleurs automnales, nous arrivons à l'aéroport d'Okayama, sur le haut de la montagne
J’suis nul pour les dates alors je choisi les moments où l’on a eu de la visite au Japon. Merci.

Un énervement:
Le chien de la maison d'à coté qui gueulait à 6 heures du matin tous les jours à en faire pleurer le bébé des voisins mais qu'apparemment nous seuls entendions (mystère japonais)
Ce pu… de clavier d’ordinateur qui passe en syllabaire japonais de manière aléatoire et sans prévenir aucunement chaque fois que j’écris un texte.

Un objet:
le Daruma, j'attends encore beaucoup de lui
Notre futon, j’adore dormir !

Un mot
encore? Sugoiiiiiiiiiiiiiiiiii
Tiens ! Pourquoi j’ai écris « mot » 2 fois ? Alors allons-y pour « muzukashii » car le japonais c’est vraiment difficile !

Un petit bonheur quotidien :
Aller en vélo au travail mais uniquement quand ne fait ni trop chaud ni trop froid, c'est donc un ptit bonheur quotidien la moitié de l'année.
Se lever et prendre le petit déjeuner alors qu’il fait jour et ceci hiver comme été.

Un plat:
Pour moi c'est impossible parce que j'aime trop manger. Si je ne dois mettre qu'un plat, alors c'est celui que je n'aime pas: le natto. Je pourrais quand même mettre LE sushi de Ootoro que j'ai mangé au marché au poisson à Tsukiji et qui m'a laissé un souvenir impérissable, sûrement parce que je n'en ai mangé qu'une seule fois contrairement à tout le reste (sauf le natto)
Hier soir j’ai mangé du kombu vraiment délicieux. Il avait mariné des heures dans un bouillon et était comme confit. Le kombu est une algue, me serais-je japonisé ?

U
ne fleur :
J
e devrais dire le camélia parce qu'il y en a partout et tout l'hiver, que ça orne la vaisselle et que c'est très beau. Je devrais dire le prunier parce que les fleurs sont délicates et parfumées mais, peut-être parce que nous ne les verrons plus, peut-être parce que ça dure si peu de temps, peut-être parce que ça veut dire la fin de l'hiver et que c'est plein de sens au Japon, enfin peut-être parce que je suis au Japon depuis assez longtemps, je dirai les cerisiers.
Les pensées qu’ELLE avait amoureusement plantées dans des jardinières sur la terrasse et qu’il a fallu que j’arrose tous les jours et défende contres des hordes de monstrueuses chenilles mutantes…

Minasan Sayonara
Mata Ne! 

Published by Okayama au Japon - dans vivre
commenter cet article
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 08:39

Chose rare au Japon je crois, un temple shinto construit dans une style moderne. C’est pourtant ce que j’ai découvert au coin d'une rue de Okayama. Par contre toutes les églises que j’ai pu voir au Japon étaient de construction récentes et en béton. Personnellement je trouve que les tubes en alu ça a quand même beaucoup moins de charme que le bois ou la pierre. Au deuxième plan, l’autel est emprisonné dans une cage en verre comme un poisson dans son bocal et le bâtiment du côté, qui fait office de temple j’imagine, semble froid. Pourtant cette architecture me semble très intéressante et l’ensemble est finalement assez accueillant, ou alors c’était la lumière du soleil couchant qui réchauffait l’atmosphère…?

 

22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 09:23

Un petit délice culinaire japonais, inconnu de beaucoup de Japonais eux-mêmes : les ikatonbi en brochette. Pourtant c’est assez simple à décrire, ce sont des becs de calamars. Ce qui me posait problème était de savoir quel plaisir il y avait à manger cela. Et puis avant-hier Y. san a éclairé ma lanterne. Y.san en plus d’être LE spécialiste japonais des onsen est aussi un fin gourmet et finalement quand j’y pense, cela ne m’étonne pas que cela soit lui plutôt qu’un autre qui m’ait donné la réponse.
Autour du bec il y a donc une partie de chair très fine et délicieuse. Le bec on le crache comme on ferait d’un noyau de cerise. Etonnant non ?

 

 

Published by LUI - dans manger
commenter cet article
21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 09:11

Aujourd’hui 21 mars, c’est une jour férié au Japon. Je suis allé dire au revoir à ma coiffeuse, qui a tenu absolument à me faire un cadeau de départ. Mais comme je n’utilise aucun gel à cheveux ou autre produit spécial « coupedelamortquitue » elle n’a pas su quoi m’offrir et s’est trouvée fort dépourvue. 

Je profite aussi de ce jour férié pour faire du ménage dans mon ordi et j’y trouve des petits paquets de photos préparés pour écrire des articles ici. Mais je sens que le temps va nous manquer pour tout vous raconter alors je brade et je fais un article groupé sur tout les animaux du bestiaire japonais qui me restent en stock.

Un poisson/dragon mais qui semblerait plutôt être un dauphin après renseignement. Il a le pouvoir d’éloigner la foudre et c’est pour cela qu’on le trouve sur les coins de toit des temples et autres châteaux japonais.

Un gros z’oiseaux. En l’occurrence une grue impériale qu’est bien plus jolie à observer en liberte dans les vastes prairies de Hokkaido.
 

Un vrai dragon surpris dans un sous bois et qui fait semblant d’être une fontaine pour pas qu’on le reconnaisse.

Une libellule qui fait la sieste. Quand elles sont des dizaines à voler au dessus d’une rizière dans les rayons du soleil couchant en été, c’est vraiment un spectacle inoubliable.

Et puis cette petite grenouille qui avec ses milliers de congénères entonne le grand air de la rizière inondée en COAAA majeur au mois de juin, ce qui fait la bande son du spectacle des hotaru.

 Et pour revoir toutes nos amies les bêtes du Japon…  

20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 09:32

Dimanche nous avons vu de drôles de choses dans le ciel en écoutant une musique planante…


Nous avons retrouvé la statue de la liberté dans la salle d'attente du dentiste
 

 Des chiffres se sont moqués de nous depuis le fond du plancher


Et nous avons pris le thé avec un poulpe

 Une petite idée de ce qui s'est passé?  C'est par

 

19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 10:03

Aujourd'hui nous avons vendu la petite Life. Je suis triiiiiste!
en moins de 10 minutes c'était réglé. La personne de la boutique d'occasion est venue à notre travail, nous a fait signer 2 papiers et elle est repartie avec MA voiture !
on a appris à cette occasion que vendre une Kei est beacoup moins compliqué de vendre une voiture normale.. nous aurions pu essayer de la vendre à un particulier pour quelques 200 000 yens de plus, c'est ce que la boutique à prévu de faire comme bénéfices dessus. D'après eux (et je suis d'accord) notre voiture était dans un état impeccable. Lorsque le mécanicien est venu l'estimer, il s'est même exclamé : "elle est belle dite!" (kirei desu ne!!!) ce qui m'a fait sourire car un garagiste français aurait dit "elle est pas mal ma ptite dame mais ya la ptite rayure là, et pis elle a deux ans quand même, faut pas vous faire d'illusions, si j'arrive à en tirer 500 euros de benef, ça s'ra dejà beau, à plus 3000 mille je m'coupe la gorge..." bref
En echange  de la life et jusqu'à notre départ, ils nous pretent une autre voiture, c'est une petite Kei Suzuki tellement pas belle en comparaison qu'elle n'aura pas sa photo sur ce blog.

Published by ELLE - dans conduire
commenter cet article
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 09:45

Jeudi dernier, à 11 heures du soir, Sensei nous téléphonait. Elle nous proposait un repas d'adieu pour le lendemain soir. L'heure, le débit de sensei en japonais et le fait que nous avions déjà fait 2 repas d'adieu en sa compagnie nous a amené à penser que c'était la fête de départ du cours de japonais. Nous nous sommes donc pointés habillés comme l'as de pique, enfin c'est à dire comme tous les jours, pour finalement nous retrouver dans l'un des plus luxueux restaurant de la ville (humhum). L'avantage d'être au Japon, c'est qu'on ne nous a pas refusé l'entrée ni même regardé de travers mais je me suis sentie un peu mal à l'aise vis à vis de sensei (heureusement je n'avais pas de trou à mes chaussettes cette fois là*).

poterie de bizen avec de la biere dedansL'accueil est fait par une personne en Kimono qui nous a accompagné à l'étage en ascenseur jusqu'à notre petite pièce privée (tatami, kakejiku et ikebana) et puis nous avons divinement bien mangé.
Tous d'abord la bière est servie dans des chopes en poterie de Bizen (!) et toute la vaisselle est très belle.
Nous avons mangé :
Un assortiment de petites entrées (zensai)
Deux assortiments de sashimis (dont du sawara ; scombre en français???)
Du shinjo à base de deux coquillages d'un poisson et d'une herbe (je ne sais plus laquelle) : ça ressemble à une quenelle de poisson mais en beaucoup plus fin qu'une quenelle en boite bien sur!
Du gomatofu, ou tofu de sésame : le goût est fin et la texture… intéressante
D
es yokitorigai : torigai c'est un coquillage qui ressemble à une langue de poulet. Le chef est venu les faire revenir (environ 3 secondes) sur un barbecue et même le sel qu'il a mis dessus est hors de prix il paraît (!)
Aradaki : du poisson, de la carpe Tai,  enfin de la tête de carpe devrait-je dire .. je vois déjà l'air effaré de certains "aller dans un resto super cher pour manger de la tête de poisson!!!" c'est très fin et très bon et très copieux aussi parce que ces carpes là, elles ont une grosse tête.
Ensuite, le traditionnel riz couvert de petits alevins de poissons (Fukito gohan, dont je me serais volontiers passé) accompagné de tsukemono
Puis un dessert de fraise  (ce n'est pas une faute d'othographe, il n'y en avait qu'une) d'orange et de mousse de thé vert.

Tout cela fait envie n'est-ce-pas?Zensai
Sashimis de Sawara et Coquille st Jaques
Torigai
*un conseil : n'achetez pas le lots de 3 chaussettes noires bon marché de chez Uniqlo, elles ne montrent aucun signe de faiblesse et tout à coup, vous vous retrouvez avec un énorme trou à l'orteil le jour ou une charmante dame vous invite à prendre le thé chez elle (le cauchemard de tout étranger au japon)

Published by ELLE - dans manger
commenter cet article
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 09:29

Pas le temps pour écrire beaucoup ici. Juste une petite pause dans la journée avec un brin d’humour pour se relaxer. 

Cette petite photo prise dans une boutique de souvenirs de Hagi. C’est une boite de gâteaux à l’effigie de Shinzo Abe le premier ministre du Japon ! Et d’après le dessin il est aussi le grand chef des armées !
En tous cas ce n’est pas en France qu’on pourrait voir un paquet de gâteau avec la trombine d'un homme politique dessus.

 

Mais si cela existait, pour Nicolas S. ça serait à coup sûr un paquet de PETIT beurre, ou de PETIT écolier…

 

 

 

Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
15 mars 2007 4 15 /03 /mars /2007 03:25

Le week-end dernier donc (enfin celui d'avant) nous sommes allés à Kanazawa pour le travail. C'est à un peu plus de deux heures de train de Kyoto sur la mer du Japon. L'endroit est célèbre pour son jardin. Il existe ce que l'on appelle les trois plus beaux jardins du Japon, le Korakuen de Okayama en est un, le Kenrokuen de Kanazawa aussi.
L'endroit est aussi réputé pour les grosses quantités de neige qu'il y tombe. C'est pour ça que l'on voit partout dans la ville et dans le jardin, des Yukizuri (porte-neige) ou espèces de toiles de tente sans toile. C'est très esthétique et en cette saison, il y a une belle couche de neige…..normalement! Nous, nous avons eu 15°C et un grand soleil.  Je ne me plains pas, c'était joli aussi et sûrement plus agréable et nous avons bien profité des pruniers en fleurs. On peut y voir également le plus ancien jet d'eau du Japon, qui fonctionne avec la gravité.
Il semblerait que l'hiver soit la meilleure saison pour visiter cette région; à cause de la neige mais aussi parce que les produits de la mer y sont excellents à cette période (les fruits de mer de la mer du Japon sont plus réputés que ceux de la mer de Seto) et ça par contre je peux en témoigner…