Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

15 décembre 2006 5 15 /12 /décembre /2006 09:38

Toutes les villes japonaises sont construites sur le même modèle. Il faut dire qu'elles ont toutes été reconstruites en même temps. Une des caractéristiques communes, c'est la présence de galeries couvertes. C'est très pratique, en hiver il y fait moins froid, pendant la saison des pluies on y est à l'abri et en été, les verrières sont ouvertes, et comme c'est étroit et encaissé, on profite de la clim des magasins. Voici celle d'Okayama.
 Galerie Couverte Okayama... où est Charlie ?


Aparté : parler de clim, ça me fait tout de suite penser "écologie". Le Japon est paradoxal en ce domaine, on lave le linge à l'eau froide, les appareils sont conçus pour consommer moins, des voitures plus écologiques sont construites ici, par contre on utilise la clim à tour de bras (en plein été c'est indispensable mais pour se chauffer en hiver, il y a mieux comme système) et on jette une quantité de plastique qui défie l'imagination (faut le voir pour le croire). Alors bien sur la France n'a pas de leçon à donner, d'autres pays non plus mais quand même, allez voir ça!

Repost 0
Published by Okayama au Japon - dans vivre
commenter cet article
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 09:14

 Je vous ai raconté le Bonenkai de l'an dernier (c'est ici), plus particulièrement Bonenkai du travail. On y avait gagné des places pour le Tivoli parc de Kurashiki. Cette année, ça a eu lieu le 5 décembre. Toujours dans un hôtel classieux, pas le même que l'année dernière, ce qui ne changeait rien (sauf la note du taxi) car la soirée s'est déroulée de la même manière que l'an dernier, à un point près, il n'y avait pas de mères Noël mais des cow-girl (!).
Comme nos collègues ne sont pas conviés, mais nous si, peut être pour impressionner le pauvre immigrant par tant de magnificence (on mange drôlement bien), on s'est un peu ennuyé... jusqu'au tirage au sort. J'ai vu défiler des tas de numéros gagnants devant mes yeux (il doit bien y avoir 80 lots pour 200-250 personnes), et ma voisine de gagner du crabe de Hokkaido, et de l'autre du curry (!) et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il ne reste plus que 3 numéros à tirer dont un four et une télé que je ne pourrais pas ramener en France de toutes manières. Fort dépitée, je me rabats sur les quelques sushis qui restent, accompagné de vin de Okayama (ça ne va pas ensemble) quand tout à coup TATAAAAAAA rokoudjiouyone! C'est moiiiiiiiiiiiiiiiiii je cours chercher mon lot et c'était ça:
Bonnenkai loterieUn camescope DVD canon DC40..
Elle était sympa cette soirée finalement.



Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 09:26

Suite de l'examen, nous sommes à nouveau rentrés dans la salle, c'est l'exercice audio qui va commencer. Même topo que pour la première partie, les cartons et tout et tout. Chacun range tous sauf ses 3 crayons à papier et ses deux gommes. C'est amusant, c'est exactement ce que j'avais amené et tous mes voisins avaient fait pareil. C'était d'ailleurs une bonne idée car, le stress aidant, c'était un vol continu de crayons, et personne (sauf moi pourquoi?) n'a osé se mettre à 4 pattes pour les récupérer (peur du carton jaune ou pas le temps?). 

2e partie, audio 35 min

Le test commence et tout le monde s'agite sur sa chaise, ouvre son livret, on n'entend plus rien, heureusement ça ne dure pas. Il y a 10 ou 11 questions, 4 dessins pour chaque et un petit dialogue est passé. Il faut trouver de quel dessin on parle. Il n'y a qu'un dialogue que je n'ai pas du tout compris. Pour deux autres, je ne me suis pas focalisée sur la bonne chose et la réponse était passé le temps de réaliser (hasard ; faux si j'en crois les réponses de ma voisine que j'ai zieuté juste avant le ramassage), et puis il y en a toujours ou on croit avoir compris mais non! 

extrait ©annales 2005
d
euxième partie, à peu près la même chose mais sans les images, une douzaine de questions. Alors que pour les autres tests, il faut cocher la bonne réponse, pour celui-ci, il faut aussi indiquer les mauvaises, ce qui ne sert à rien sauf à ne pas avoir le temps de relever la tête vers la copie du voisin. Moins de 25 questions, 100 points, il vaut mieux assurer.

Un exemple : "l'examen commence à 10H30, si vous êtes en retard vous pouvez entrer jusqu'à 10 min après le début mais on ne peut pas sortir  blabla ½ heure blabla". Alors le temps de calculer qu'à 10h40 on pouvait encore entrer, je n'ai pas capté si on pouvait sortir ½ heure avant la fin ou après le début, j'aurais du mieux écouter la question au départ.

 3e partie Grammaire et compréhension de texte 70 min

Après un délicieux repas composé d'un onigiri mangé avec des gants (il faisait froid ce jour-là)  les fesses sur un rebord de plate-bande, c'est reparti. Même chose, cartons, attente interminable et test. Pas de grande surprise mais toujours des petites vacheries, des formes de politesses tordues etc. je ne me souviens pas des questions. Les deux textes étaient compréhensibles: 

Je vous le fais en bref le premier avec des trous à remplir:
-          Bonjour, je cherche un appart,  lumineux.
-          J'ai celui là, il est près de la gare, il n'y a pas de bâtiment en face et (1- il y a deux pièces, 2- il y a deux grandes fenêtres 3- il est neuf 4-….).
-          c'est très bien, c'est combien?
-          70 000 yens/ mois
-          c'est cher, en ce moment je paye 40 000
-         (2 propositions sur lesquelles j'ai hésité  "sôdesu ne, takai desu ne" ou "sôdesuka, takai desu ka" avis aux connaisseurs). Dans ce cas...  mais je n'en ai pas de moins cher, il est bien placé.
-          oui mais moi je me déplace à vélo alors si il est (1- loin de la gare, 2- pas loin de la gare 3)… 4)…) c'est bien aussi. S'il est cher, ça ne me va pas mais s'il est vieux ça ne me dérange pas  (la difficulté étant de comprendre la tournure "même si … ça ne me dérange pas)
-          alors j'ai celui-ci, il n'est pas neuf mais il coûte 30 000
-          ça me va !
dernière question : l'appart à visiter est  1) neuf et près de la gare 2) vieux et clair 3) bon marché et a 2 pièces 4) bon marché mais ancien. 

En relisant ceci, j'ai presque honte, ça paraît simplissime mais en japonais c'est une autre paire de manche.

Dans le deuxième texte, le narrateur expliquait qu'au Japon, quand il pleut on dit qu'il fait mauvais temps mais que lui n'est pas d'accord. D'après lui, les jours de pluie, toutes les couleurs de la nature sont plus jolies, les cinémas et les magasins sont heureux et les fruits et légumes sont moins chers au supermarché. Par contre il déteste les jours de vents (je sais plus pourquoi).

5 questions assez simples étaient posées sur ce texte mais je me suis quand même plantée sur une que j'ai lue trop vite…

Voilà, c'est fini, on va se promener un peu dans Kobé, pas longtemps. Malgré l'intention qu'on avait de ramener des souvenirs à tous ceux qui nous ont aidé à reviser, on rentre vite fait à Okayama, complètement vannés.

Félicitation aux courageux qui ont lu jusqu'au bout!! 
 

Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 09:08

konan campusDimanche nous sommes donc allés passer le JLPT à Kobé.

Voici un peu plus de détails sur le déroulement de notre examen. Le début de la première épreuve était à 9H45. Nous sommes donc partis d'Okayama à 7H30 car il y avait 2 changements à Kobé pour aller jusqu'à la Konan University. Le trajet n'est pas évident mais nous avons suivi une marée de visages pâles et sommes arrivés à bon port. La foule était très dense, des centaines de personnes venues troubler le calme de ce quartier résidentiel, des marchands de bento, des distributeurs de tracts divers etc.
Nous nous sommes installés dans la salle-amphi (il y en avait plusieurs rien que pour le niveau 3) et avons attendu le départ. J'étais à la dernière table tout au fond, ce qui me convient bien. Les surveillantes étaient 6-7, très sérieuses dans leur tailleur strict, limite impressionnantes, je crois que c'était fait exprès. L'examen commence à l'heure, à la minute, à la seconde précise. Les surveillantes ne parlent pas, c'est un CD (le son était très bon heureusement).

Il est expliqué qu'on ne doit pas manger, boire, discuter, ouvrir le livret, copier sur le voisin ou sortir de la salle avant la fin de l'examen sous peine de prendre un carton jaune, de même il est interdit de commencer à remplir le livret, de sortir un bouquin, de faire sonner son téléphone portable sous peine de prendre un carton rouge. Il faut alors imaginer les charmantes dames en train de lever un carton jaune ou rouge à l'énumération de chaque délit impardonnable que l'on pourrait commettre, telles des hôtesses de l'air, revêches, en train de montrer les consignes de sécurité avant décollage. 
Ensuite, les fiches réponses sont distribuées, puis les sujets, puis quelqu'un passe vérifier que l'on ressemble bien à la photo qu'on a envoyée, et on doit ranger tout ce qui n'est pas crayon de papier ou gomme dans son sac (y-compris la convoc, on ne sait jamais que l'on ait copié les 300 kanjis dessus). Ensuite vient un temps d'attente extrêmement long et stressant, où tout le monde se demande "mais qu'est-ce qu'elles f…. bon sang, on attend le déluge ou quoi" (enfin moi je me disais ça). En fait c'est parce que c'est le CD qui est chronométré comme ça.

1ère étape donc, les kanjis et le vocabulaire, 35 minutes de test (pas de pendules dans la salle, n'essayez même pas de regarder la montre du voisin).
* Environ 20 kanjis donc il faut reconnaître l'écriture en hiragana  parmi 4 propositions. Pas de grande surprise mais tout de même au moins 1 qui n'est pas dans la liste du niveau 3 (je ne le connaissais pas, je ne peux pas dire lequel c'est), plus les pièges classiques d'accents (par exemple j'ai choisi kinô au lieu de kino pour hier, je sais c'est impardonnable).
* Puis 15 mots en hiragana dont il faut reconnaître les kanjis. Là encore, un qui n'est pas dans la liste du niveau 3 je pense, (iké, l'étang) et des vieux pièges pourris à un trait près. Par exemple pour asa, le matin :  j'ai choisi cette combinaison : 車月ou oshieru ( 教える) avec un ptit trait vertical en haut à droite au-dessus du trait horizontal au lieu d'être à coté comme ici. Je n'aime pas la typo utilisée pour le sujet, elle m'a un peu gênée.
* Ensuite 10 phrases où il faut choisir le mot manquant parmi 4 pour qu'elles aient un sens ("truc-san aime le pain 1-amusant 2-doué 3-minutieux 4-mou" j'ten ficherais du pain mou beurk) bien sur ça a l'air facile comme ça, en français, mais il faut connaître le sens de chaque mot sinon c'est impossible. * Puis 5 phrases pour lesquelles il faut retrouver parmi les 4 propositions, celle qui a le sens le plus proche. Je me souviens d'une où le mot clé était Chushi, je ne le connaissais pas, j'ai choisi au hasard (et mal après vérification). Pour une autre c'était nesshin, que je connaissais mais aucune des 4 phrases m'a paru aller (rehasard, replantade). Le tout est sur 75 points je pense (1 point pour certains exercices, , deux pour d'autres), et il est ramené à 100 points.

Nous avons alors une pause de 20 minutes environ à décomposer ainsi : 10 minutes de queue aux toilettes, 10 minutes à chercher la zone fumeur pour les fumeurs (qui finalement n'existe pas) plus 10 minutes à chercher un distributeur de boisson (parcequ'on en a pas bien sur) qui n'existe pas non plus et enfin 5 minutes pour enfourner un pain au lait bourratif. On repart, la gorge sèche, pour la deuxième partie.

(à suivre)

Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
6 décembre 2006 3 06 /12 /décembre /2006 03:57

Après les sangliers, nous avons arpenté les galeries marchandes et autres grands magasins du centre ville de Kobe pour nous vider la tête et admirer les décorations de Noël. C’est alors que j’ai trouvé LE cadeau à offrir cette année. 

Vu dans un magasin de lingerie à Kobe.
Le cordonnée culotte, soutien gorge et manteau à chien chien.
En plus il y avait différents coloris de dentelles et puis l’imprimé panthère… c’est … irrésistible…non ?
C’est vraiment dommage que nous n’ayons pas de chien sinon je craquais… ;-)

Kawaiiii Ne

Du coup, ça va encore être la galère pour trouver un cadeau cette année je le sens bien.
A moins que j’achète un chien ….
J

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 09:06

Cette semaine j’ai reçu une lettre. Je dirai bien que c’est assez rare pour le souligner, mais je n’ai pas trop à me plaindre de ce coté là. Ma famille et les copains, même à 10000 km, sont très présents. D’ailleurs il faut que je réorganise la porte du frigo (en général c’est plutôt ELLE qui le fait) car encore une fois il n’y a plus assez de place pour y afficher toutes les cartes postales.

La lettre que j’ai reçue cette semaine provenait du Japon et dessus il y avait ce timbre.

Starsky et Hutch au Japon

Vous voyez bien, c’est une voiture de police. Du coup, avant de lire l’adresse de l’expéditeur, je me suis demandé si la police japonaise ne nous envoyait pas un petit mot, histoire de nous expliquer que nous avions dépassé la vitesse réglementaire. Personnellement j’étais rassuré car c’était ELLE qui conduisait la semaine dernière quand on a croisé un barbecue sur un des ponts de Okayama. Ou alors nous avions encore oublié de voir un STOP ?
Finalement non, c’était juste un petit mot de l’ambassade française à propos prochaines élections.

::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
Et maintenant coupure des communications pour une plongée en apnée dans les eaux profondes de la grammaire japonaise. JLPT - 2 jours oblige !

 

 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 08:56

Je crois fermement qu’on peut assez facilement vivre sans télé. Mais l’année dernière, après de long mois de harcèlement intensif, ELLE avait réussi à nous faire investir quelques yens dans une de ces petites boites. Son argument incontournable était : « tu verras avec la télé on fera des progrès en Japonais ».
Hé bien après une bonne année de pratique, je peux l’affirmer, c’est faux ! Les seuls mots que j’ai appris en regardant la télé japonaise ce sont ceux prononcés de 20 à 788 fois par film, américain soit « merde » quand Arnold Schwarzenegger se rend compte qu’il n’a plus de balle dans son fusil automatique et qu’il lui reste 55 salops à flinguer et « Arrêtez…! » quand la belle héroïne se fait malmener par le gros méchant pas beau.

Finalement, on regarde peu la télé. On ne passe que peu de temps à la maison et ELLE préfère largement passer son temps libre sur le canapé à lire plutôt qu’à réviser son japonais à la télé…(hin, hin, hin… rire cynique) quant à moi, je préfère souvent prendre mon vélo et aller faire un tour histoire de prendre l’air. Toutefois il m’arrive de me faire piéger et dans un de ces moments de fatigue intellectuelle intense qui surviennent, après 4 heures de grammaire japonaise par exemple, j’allume la télé.

Et récemment j’y ai vu ce Monsieur


Un homme habillé de façon très chic d’une combinaison vert pastel digne d’un épisode de Star Trek et d’un bonnet en vraie laine et fait main. Jusque là rien de spécial ;-), chacun s’habille comme il veut, surtout au Japon, mais ce qui m’a surpris c’est que je croyais que c’était cette émission politique car chaque fois que je tombe dessus, un type en costume gris et cravate parle très sérieusement sans s’arrêter pendant un temps interminable. C’était bien la même émission, pas de doute, le petit bonhomme vert parlait de la même façon. Je me suis alors mis à imaginer nos hommes politiques dans des tenues extravagantes. Y aurait de quoi passer de bonnes soirées électorales à venir si untel était déguisé en …  et unetelle en …
je vous laisse imaginer 
J

Au fait pour ceux qui connaissent cette émission j’attends vos éclaircissements. 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 03:23

Qu’est ce qu’il a fait moche depuis une semaine. On a eu de si beaux mois de septembre et d’octobre, que j’en avais presque oublié que la pluie existait. Les deux derniers week-ends ont été les pires. Ca nous a « aidé » à rester à la maison pour réviser notre grammaire, les kanji, et surtout le conditionnel japonais…Samedi et dimanche derniers nous sommes restés cloîtrés. Je crois que c’est la 1ère fois depuis qu’on est au Japon. Vivement que ce test de japonais soit passé, qu’on puisse revenir à des activités plus saines. La semaine dernière nous avions réussi à nous extraire du confort de la maison pour aller faire quelques photos des érables dans la campagne, et nous étions passés entre les gouttes. Pour d’autres c’était l’occasion de se tremper complètement. Dans un temple vraiment paumé que nous ne connaissions pas et que l’on ne peut découvrir que ces jours de pluies et de brouillards, nous avons ainsi surpris quelques personnes qui se purifiaient sous une cascade d’eau froide. Je n’ai pas pris ces gens en photo pendant leur cérémonie, mais croyez moi, il ne devait pas faire chaud là dessous.

 

la source magique

Toujours à propos de temps humide, hier fut le summum. Un vrai temps liquide. Rien que de respirer, on avait l’impression de se noyer (j’exagère un peu). Mais nous avons eu la preuve que le taux d’humidité devait avoisiner avec les 120% car en quittant le bureau, dans la cage d’escalier nous avons été très surpris de voir l’eau se condenser sur les murs froids et s’écouler tranquillement sur le sol. Associé à la semelle ultra lisse de nos chaussons de travail, les escaliers s’étaient transformés en une super rampe toboggan de la mort qui tue. Il faut vraiment être motivés pour quitter le travail le soir au Japon ;-). Je suspecte tout de meme un defaut de conception majeur dans ce bâtiment tout neuf !!! 
Ce matin il fait de nouveau beau. Ouf !

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
24 novembre 2006 5 24 /11 /novembre /2006 08:48

Je ne me lasse pas de regarder les feuilles des arbres pendant l’automne japonais. Ca va peut être vous paraître répétitif, mais c’est vraiment un phénomène ici. Ca ne va plus durer encore bien longtemps alors profitons-en encore un peu, avec ces quelques photos de Okayama et des collines entourant la ville, avant que les rigueurs de l’hiver ne nous congèlent sur place. Je pense que la couleur des feuilles est très intense grâce aux très fortes chaleurs de l’été. Je me rappelle ainsi que jamais les arbres n’ont été si jolis en France que pendant l’automne qui a suivit la canicule d’il y a quelques années. Et même si à l'époque nous habitions à Paris, je me souviens des érables, devenus flamboyants comme jamais, du Père Lachaise qui était alors devenu notre lieu de promenade préféré. Petite remarque : les érables japonais ont de toutes petites feuilles, et sont donc très différents des érables qu’on trouve en France.

sur le campus de l'université de Okayama
la colline juste derrière Okayama
petit temple sur le chemin du travail
dans le temple
la jungle en automne
un cerisier dans le cimetière
feuille de momiji
et ceux là vous les reconnaissez ?


       

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
21 novembre 2006 2 21 /11 /novembre /2006 10:10

Bon allez, c'est d'accord, de puis le temps que vous l'attendiez tous, voilà c'est gagné, vous allez savoir à quoi on ressemble!
On ne peut pas y échapper quand on fait un blog. Au début on se dit que ça n'intéresse personne, notre vie privée, et que l'important c'est de montrer des belles photos, de parler de choses qui n'existent pas en France etc.
Et puis, au fil des mois, le nombre de lecteurs a beau augmenter (et on est content) ce satané foutu blog -rank stagne lamentablement, voire diminue! Alors bien sur, on s'en fiche me direz vous! Ça apporte quoi un gros blog-rank? De passer au niveau supérieur?, de savoir ce que les gens ont tapé pour arriver chez nous? Ça n'est pas très important. Non, ce qui est rageant c'est  de voir certains blogs très très bien classés alors que vraiment, on ne sais même pas de quoi ça parle, c'est bourré de fautes d'orthographes (plus encore qu'ici  parce que biensur il y en a ), de photos floues de jeunes gens en train de boire des tequilas etc? vraiment je ne comprends pas alors voilà, peut être qu'une photo de nous deux enlacés ça va faire exploser les statistiques ? nous verrons bien! 


Vous ne voyez pas? On est à l'intérieur peut-être. Alors tirez sur la cloche! 
 


Et puis hop, je fais mon propre classement sans classement et je mets à droite tous les sites (en français) que je lis régulièrement! Zou! (Beaucoup du Japon, plus les copains et ma ptite soeur).
 

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article