Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 01:49

Voilà, on a enfin reçu les résultats du Japan language proficiency test niveau 3 que l'on a passé début décembre… 
Ca a été une très bonne surprise!

 

Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 09:47

Ce matin je suis allée à la poste. La poste au Japon on reconnaît facilement, il y a un devant, T comme poste ou comme yûbinkyoku en japonais. On y va tous les deux mois pour y payer la facture de gaz. Les autres factures, comme nous l'avons dit ici, nous les payons dans un combini, pour d'autres encore, nous avons fait le prélèvement automatique. Nous aurions du le faire pour tous mais je ne savais plus quel formulaire correspondait à quoi.
La poste centrale de Okayama est ouverte tous les jours sauf le dimanche après-midi par contre la petite poste près de chez nous est fermée le week-end. On ne peut de toutes manières pas faire d'opérations les samedi et dimanche, juste envoyer du courrier. Il faut donc que nous allions payer nos factures en semaine sur le temps de travail. Dans la petite poste, il y a une jeune fille qui parle très bien anglais, ce qui n'est pas le cas à la poste centrale!.
Concernant le courrier, l'envoi d'une lettre simple au Japon coûte 80 yens (0.51E au cours désastreux d'aujourd'hui, 0.60 quand nous somme arrivés il y a deux ans) l'envoi en France coûte 110 yens (0.70E).
L'envoi de colis maintenant. Prenons un colis envoyé par avion de 7 kg pour comparer avec un emballage colissimos XL. Il coûtera 13150 yens pour le premier (84 euros) contre 36 euros pour le second. Il n'est toutefois pas facile de faire entrer 7 kilos dans un emballage colissimo XL, alors si l'on utilise un colis simple (Colissimo international) pour le même poids il en coûtera 96 euros (dans tous les cas, ça prendra une bonne semaine). Si les tarifs sont un peu élevés, la distribution du courrier est bien assurée. Je pense même que le facteur passe plusieurs fois par jour (et bien sur le dimanche). Les colis ne sont pas livrés par la poste mais la livraison est sous traitée. Le livreur passe et si personne n'est là, laisse un avis. Avec cet avis, on peut joindre une boite vocale et choisir le jour et l'heure de la livraison, entre 8 heures et 21 heures! C'est très pratique. Quand on n'a pas compris au bout d'un an et demi comment se faire livrer, on peut aller chercher le colis à la poste, ceci au bout de 3 jours. Avant cela, le colis reste dans le camion et le livreur vient de temps en temps.
Aujourd'hui je me suis renseignée pour expédier nos affaires en France par bateau. La poste japonaise expédie des colis jusqu'à 30 kg (13200 yens = 84 E) malheureusement la France n'autorise que des colis de 20 kg maximum (10200 yens = 65 E) ce qui au final va nous coûter plus cher, j'espère que nous n'en aurons pas trop… quoi que…on en accumule en deux ans (et je ne mets pas de photo du Oshiire*!).
 

 

*Large placard à futon qui est prêt à exploser chez nous bien qu'il ne contienne pas de futon

 

Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
5 février 2007 1 05 /02 /février /2007 09:28

Dans le quartier, à 1 minutes de chez nous, il y a une pharmacie. Dans les pharmacies japonaises, on trouve un peu de tout, beaucoup de parapharmacie, en France aussi d’ailleurs, comme du dentifrice, du shampoing,…Dans notre pharmacie il y a de quoi soigner toutes sortes de maux. Je trouve les panneaux qui suivent très intéressant car ils sont faits par des Japonais pour des Japonais et montrent donc bien une facette du Japon et de ses problèmes.

 

Notre pharmacie soigne donc les foies douloureux des salarymans après les heures supplémentaires passées à l’izakaya à manger des yakitoris et boire du saké avec les collègues tous les soirs.

Les fesses douloureuses des collégiens et lycéens qui passent trop de temps à l’école et dans les cours du soir.

Les courbatures des femmes au foyer qui doivent tout faire à la maison. Je me demande souvent comment des petits bouts de femmes de 1,50 m peuvent secouer des futons, transporter 2 gosses en équilibre sur un vélo, ...

  Le stress et les migraines des salarymans (encore eux). Le Japon est tout de même un des rares pays (le seul ?) ou des personnes meurent de « trop travailler »

  Les démangeaisons d’origines diverses !? Peut être due à une allergie à certains poissons au petit déj'.

 

 

 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 10:28

En hiver au Japon, on taille ses arbres. Quand je dis « on » je veux bien évidemment dire les heureux propriétaires d’un bout de terrain. Mais sont-ils si heureux ? Je me rappelle avant notre arrivée au Japon, notre « chef » qui allait nous accueillir nous avait dit qu’il connaissait quelqu’un qui aurait peut être une maison à louer pour un prix modique. Nous, on se voyait déjà durant les grandes vacances d’été installés sur la terrasse ou dans le jardin de la dite maison à l’ombre des cerisiers en fleurs tout en sirotant une bière bien fraîche. Bien évidemment tout cela est impossible (maintenant après deux ans je le sais), pour les simples et bonnes raisons que les cerisiers fleurissent en avril, qu’en été au Japon, on ne reste pas dehors sans mourir d’insolation rapidement et que les jardins japonais sont rares en proportion du nombre d’habitants. Et puis finalement cela ne s’est pas fait, nous n’avons eu le droit a un bel appart avec vue sur un jardin (qui s’est ensuite transformé en mur des nouveaux voisins…grrr) et notre collègue nous avait alors déclaré, « de toute façon, c’est peut être mieux comme ça parce que qu’un jardin c’est dur ». Moi sur le coup je n’avais pas bien compris ce que cela voulait dire. Maintenant j’ai compris. Avoir un jardin, c’est toute une responsabilité. Il est hors de question de laisser se propager les arbres et les arbustes comme bon leur semble. Il faut avoir un jardin nickel, bien en ordre, un jardin à la japonaise comme tous ces voisins. Et pour cela, il faut couper, cisailler, pincer, tordre, épiler, contraindre, bref il faut bonsaiifier tout le jardin. Donc finalement la plupart de nos voisins qui ont un jardin font appel à des professionnels pour venir transformer leur jardin en œuvre d’art (d’un point de vue d’amateur d’arbres sans branches…). Alors, souvent sur le chemin du boulot on voit ses équipes de jardiniers qui avec la plus grande délicatesse grimpent dans les arbres et maintiennent en parfait état ces jardins qui font le charme de ces quartiers et sûrement de tout le Japon.


 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 09:18

Ce dimanche nous sommes allés à Kurashiki. On ne se lasse pas. Cette fois-ci, c'était pour acheter un Noren, ce rideau japonais que l'on suspend devant la porte et que l'on voit partout devant les magasins. Manque de chance, la boutique que nous avions repéré a fermé. A la place il y a une autre boutique de tissus, qui fait de très beaux et très cher Noren mais malheureusement, ils n'avaient pas la bonne largeur (en fait, si, ils avaient la bonne largeur pour des Noren, mais nous cherchions plus large).

Noren devnat une boutique à Kurashiki

 Finalement on s'est baladé, nous avons remarqué que d'autres boutiques avaient été remplacées depuis la dernière fois. Maintenant, il y a une boutique rien que pour Kitty! C'est pas magnifique!


et enfin sur cette dernière photo, comme sur toutes les photos du Japon, on y remarque le paysage, ici de belles maisons d'architecture traditionnelle de Kurashiki et … les inévitables fils électriques! Inévitables? Pas si sur.. le soir même, nous avons vu à la télé un projet visant à faire disparaître tous les poteaux électriques de kurashiki! Comme quoi ça n'est pas une fatalité*!

 
 * nous n'avons jamais écrit d'article sur le sujet il me semble mais les fils électriques sont une vraie calamité au Japon, c'est une pollution visuelle de premier ordre! Article à venir (peut etre)

Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 08:40

Comme l’année dernière, L'Oréal Japon nous envoie ses bons vœux. L’année dernière c’était dans une rue de Takahashi, cette année c’est tout près de la maison que je suis tombé sur cette affiche. Elle a l'air un peu moins cruche que l'année passée. Enfin, on en pense ce qu’on en veut, mais en tous cas à mon avis 2007 sera l’année de la choucroute !
Et qu'est ce qu'on ne ferait pas pour une bonne choucroute n'est ce pas !? 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 10:19

Aujourd'hui juste cette photo...

Pour montrer qu'au Japon on en a aussi.
En réponse à
cet article bien sûr.

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 07:08

Ce matin j’ai reçu un émail de V. dans lequel il me demande, entre autres choses, si j’ai trouvé au Japon des objets hétéroclites que je trouve désormais indispensables et que je ramènerai en France ?
A vrai dire, n’étant ni un collectionneur de figurines d’héroïnes en jupes courtes de mangas japonais, ni un fou des consoles de jeux et autres technologies (l’utilisation du caméscope gagné il y a 2 mois est encore au stade expérimentale), ni un acheteur compulsif qui fonce sur toutes les gadgets plus inutiles les uns que les autres, j’ai acquis bien peu de choses ces années passées au Japon.
Le plus que j’ai entassé, je crois, ce sont les cours de japonais pour le JLPT et la doc sur tous les endroits que nous avons visités. Il y a bien sûr tous les indispensables comme les futons, les appareils ménagers, les systèmes de chauffages…Il y a aussi la voiture. La voiture ce n’est pas indispensable mais à Okayama cela nous aura permis de découvrir des tas d’endroits isolés. Et puis il y a aussi quelques trucs que nous avons acquis pour bien vivre au Japon comme des chaussettes double épaisseur, un nabe en terre pour le shabushabu, un nabe en fonte pour sukiyaki, un gengiskhan, des bols à thé… 


Alors, pour répondre à la question de mon ami ?
Ben, concernant les objets hétéroclites je pencherai bien pour un truc vu récemment dans un home center (genre de supermarché japonais où on trouve de tout sauf de l’alimentaire).


Une table de jardin/camping avec barbecue intégré. C’est pas génial ça ? Plus besoin de faire le pied de grue à coté du barbecue pendant que les autres, tranquillement assis à l’ombre du parasol, sirotent le pastis bien frais et mangent les olives…

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 07:10

En hiver au Japon ça renifle. Ca renifle même fort, voir très fort. Il m’est arrivé quelques fois au travail de passer plusieurs heures en compagnie d’un Japonais qui reniflait tellement fort que j’avais l’impression que ses sinus aller ressortir par ses oreilles. J’en ai mal à la tête rien que d’y penser. J’avais envie de lui dire : « mais mouche toi donc ! ». 
Mais peut être le savez vous ? Au Japon on ne se mouche pas. Enfin c’est-ce qu’on dit, c’est ce qu’on apprend quand on lit des livres sur le Japon, qu’on essaie d’apprendre à vivre ici. En fait les Japonais se mouchent mais pas en public, du coup, pour une personne enrhumée et enfermée dans une réunion de travail, la seule solution est de renifler pour éviter que l’eau de son nez (traduction littérale de du japonais « hanamizu ») ne viennent s’écraser inexorablement sur ses chaussons de travail. Et cela ne semble gêner personne.
Autant faire du bruit en mangeant ne me dérange pas plus que ça (c’est mon côté barbare qui ressort) autant être avec quelqu’un qui renifle m’exaspère à m’en rendre fou. Et puis rapidement je ne suis dit que cela allait changer. Je veux dire que j’ai pensé que la société japonaise entière allait changer et se mettre à se moucher à tire jus larigot jusqu'à enfin respirer librement. Je fondais mon résonnement sur le fait que dans les rues du centre ville, il est pratiquement impossible de faire 50 mètres sans tomber sur un(e) jeune japonais(e) qui distribue des paquets de mouchoirs en papier pour faire de la publicité. J’étais donc confiant jusqu'à ce que je découvre la nouvelle mode de cet hiver. Ca :

pochette de pansements publicitaires

Vous ne voyez peut être pas bien ce que c’est.
Ce sont des pochettes de pansements (O-O) !!!
Ils distribuent des pansements !!!
Tout est foutu !

( ;_ ;) 

 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 03:33

Derrière chez nous vit un couple de personnes âgées dans cette petite maison. C’est une de ces maisons qui sera rasée par le pied dès que ses propriétaires iront voir ailleurs. Mais ces personnes ont l’air indestructibles. Je leur donne au moins 80 ans. Peut être sont-elles centenaires. Malgré leur grand âge, au fil des saisons on peut toujours les voir en train de bêcher le jardin, d’étendre leur lessive, secouer les futons…

Le premier hiver au Japon, alors que je demandais comment j’allais pouvoir survivre au froid qui nous avait donné des engelures aux pieds, je voyais tous les matins le Monsieur devant sa maison en maillot de corps en train d’aérer ses couvertures et la maison toute entière comme si le froid n’était que pour moi. Ces gens ont l’air d’être fait dans une autre matière que les gens ordinaires. Quel est leur secret ? Poisson ; algues ; tôfu et natto à tous les repas ?

Un jour je parlais de ces gens à un de mes collègues qui m’a simplement répondu : « tu sais, ces personnes elles ont survécu à la guerre….»

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article