Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

23 mars 2006 4 23 /03 /mars /2006 00:27

Le Korakuen est le parc d'Okayama. C'est l'un des trois plus beaux parcs du Japon, il date de 1700. Sachant cela, on peut être déçu à première vue, en effet ce parc n'est pas très grand. Il faut alors y rester quelques temps pour l'apprécier vraiment car chaque partie est un univers : La grande pelouse centrale, ouverte au public et qui change de couleur avec les saisons ; les pruniers jaunes, blancs, roses ; la forêt de bambou ; le ruisseau avec ses galets ; un pont par ici ; un héron par là ; plus loin une petite aigrette ; les cerisiers du Japon ; le lac couvert de lotus ; les théiers ; la rizière ; les pavillons de thé ; les étangs avec leur carpes ; les cascades ; le labyrinthe ; la colline ; la vue sur le château en arrière plan ; les ponts jolis ; les grues impériales … 

À chaque saison il est différent, les couleurs changent (Il y a de nombreuses photos du Korakuen dans les albums de ce site, par exemple en automne). Plusieurs fois dans l'année s'y déroulent des animations. Par exemple, en Août, il est ouvert en nocturne pendant quelques jours avec un jeu d'éclairages somptueux. Pour qui passe par le Chugoku, c'est un endroit à ne pas manquer, tout comme kurashiki. 

Voici quelques photos parmi les dizaines que l'on a prises.

 

 

 

Repost 0
26 février 2006 7 26 /02 /février /2006 11:40

Ce week-end nous sommes allés nous promener dans un endroit proche de Soja, à environ 15 km (3/4 d’heure quoi) de Okayama, à Kinojo.
C’est une ancienne forteresse, située au sommet d’une grande colline (397 m), dont il ne reste que des morceaux du rempart mais celui-ci est exceptionnel. Pour y accéder, il faut déjà monter presque en haut en voiture (ça change du Daisen ou de Hiruzen), soit 4km de montée bien raide (la petite Life a vraiment peiné), sur une route très très étroite. Au sommet naturellement se trouve un parking digne de celui des plus grands Ikea ou Leclerc. Après quelques 500 m de montée à pied, on atteint la première porte du rempart, qui est aussi la plus impressionnante car elle a été entièrement restaurée. Le mur de la porte à la particularité d’être fabriqué en terre (ou en sable, ne me demandez pas le nom de la technique, je ne suis pas archi) et ce genre de fabrication est typique du 7e siècle.

Le tour des remparts est ensuite vraiment agréable, la superficie de la forteresse est étonnante, près de 1 km de long et 600 m de large, sur un plateau avec plus ou moins de dénivelés. On y voit des tourbières, des pins et des gros rochers ronds qui font penser à Fontainebleau. La vue sur la vallée, Okayama et la mer de Seto est sympa, même si c’était un peu brumeux samedi. Il reste ça et là des morceaux de mur entiers, des escaliers etc. Il n’y avait pas un chat, le temps était parfait (c’est le printemps je vous dis)…je crois que c’est une des plus belles visites que j’ai faite dans la région.
Outre la promenade dans la forteresse, il existe un tas de chemins de randonnée aux alentours et je pense qu’on ne va pas tarder à y retourner.

 

 

 

Repost 0
24 février 2006 5 24 /02 /février /2006 07:18

Aujourd’hui vendredi, la veille du week-end. Il fait beau. On pense déjà aux ballades qu’on va faire demain et dimanche…
Allez pour se mettre en condition je vous emmène à Enjo. Un petit village avec d’anciens bâtiments conservés, où nous sommes allés il y à 15 jours (un furusato village comme on dit ici). C’est minuscule comme village, un peu perdu dans la montagne et dans la forêt, tout de même plus grand que Hattoji, un autre village qu’on avait visité il y a quelques mois, car à Enjo il y a une poste et quelques commerces.
C’est sûr qu’il faut plus de temps pour aller à Enjo depuis Okayama que pour faire le tour du village, mais si un après midi, vous ne savez pas quoi faire, c’est une ballade sympathique. Je dirai même en un mot que c’est apaisant.

Enjo furusato village


Je sais que parmi nos lecteurs peut être personne n’ira jamais à Enjo, mais ce n’est pas important, ça vous montre un petit coin de campagne japonaise et à quoi on occupe nos week-ends.

Repost 0
29 janvier 2006 7 29 /01 /janvier /2006 11:23

Takahashi est une petite ville enclavée entre les montagnes à une cinquantaine de km au nord-ouest de Okayama (route 180 qui longe la rivière Takahashi, carte).Takahashi vue depuis l'ascension vers le château

Takahashi serait une ville japonaise quelconque si elle n’avait sur sa commune le plus haut château féodal du japon, le Bitchu-Matsuyama-jo 備中松山城Il ne faut pas compter s’y rendre à pied, en effet 3,5 km d’une route qui grimpe sans arrêt vous mène au parking (pour ceux qui viennent en train, avec du temps on peut monter à pied, c’est possible quand même). Après cela encore 15 minutes d’ascension pour enfin se trouver face au premier rempart du château. Seule la partie principale du château a été restauré. Bien moins imposant que le château de Himeji, le Bitchu-Matsuyama-jo est un joli petit édifice tout en bois. Mais l’ensemble reste surtout très impressionnant par sa situation géographique. Construit tout au sommet de la montagne, vous avez une vue vertigineuse sur la rivière Takahashi 400 mètres plus bas. Au loin vous pouvez apercevoir les sommets enneigés (en ce moment c’est l’hiver, bien sur) de hautes montagnes du Nord de Okayama Ken (peut être les Monts Hiruzen ?).

plan du château

La ville de Takahashi est également connue pour le temple Raikyu-ji (頼久寺). Ce très ancien temple japonais (1339) renferme de nombreuses pièces et également un magnifique petit jardin zen. A mon avis le grand intérêt de ce jardin, c’est que contrairement à ceux de Kyoto (surchargés de groupes et de touristes en short), vous pouvez vous y retrouver seul, contempler et vraiment ressentir un certain apaisement (visitez le au mois de janvier, là c’est sûr que vous serez seul, et mettez de bonnes chaussettes car on se déchausse à l’entrée).

jardin zen du temple Raikyu-ji

Enfin, à Takahashi il y a également d’autres anciens bâtiments à visiter comme le musée de la maison du samouraï (高梁市武家屋敷館) et une ancienne maison de marchand (高梁市商家資料館池上邸 ) plus quelques autres petits temples…Voila de quoi occuper une bonne journée en plein cœur d’un Japon d’une autre époque.

Repost 0
23 janvier 2006 1 23 /01 /janvier /2006 07:06

Si tout le Nord du Japon subit cet hiver de fortes chutes de neige, ici à Okayama, le temps est sec et il fait très beau. Hier nous sommes donc allés au bord de la mer faire un barbecue d'huîtres !!! Héhé, je vois déjà d'ici vos airs interrogateurs !?

Mais situons d’abord la scène ; Nous sommes allés vers le petit port de Hinase (carte) qui est connu dans la région pour avoir un marché couvert aux poissons accessible à tout le monde et pour ses parcs à huîtres (ci-dessous).


De nombreuses personnes de Okayama, mais aussi des touristes venant de plus loin (nous avons vu des plaques d’immatriculation de Kobe, Iroshima, Kyoto et même de Tokyo, mais celui-là devait être paumé ! ) viennent donc à Hinase pour acheter du poisson et des fruits de mer très frais tout juste sortis des bateaux, mais aussi pour déguster des spécialités dans un des stands ou un des restaurants entourant le marché. Nous y étions déjà allés l’année dernière, pendant la saison des anguilles, et nous en avions dégustés.

Mais hier, accompagnés d’amis japonais qui connaissent les bonnes adresses, nous avons tout d’abord acheté quelques douzaines d’huîtres et des coquilles St Jacques sur le marché puis nous nous sommes dirigés de l’autre côté du parking du marché. Là, dans l’arrière cour d’une petite boutique, on met à votre disposition (moyennant quelques centaines de yens) des barbecues, assiettes en carton, etc.
Il n’y a plus qu’à poser vos huîtres sur le barbecue et attendre qu’elles s’ouvrent toute seule, cuite à point ; Plus de risque de s’ouvrir la main avec un couteau.

 

 

 

Pour nous autres, Français, manger des huîtres cuites est assez inhabituel et manger des huîtres au barbecue est vraiment une drôle d’idée !
Mais bons sang, qu’est ce que c’est bon !!!

Repost 0
19 janvier 2006 4 19 /01 /janvier /2006 10:52

Dimanche dernier, après un samedi bien pluvieux, nous sommes partis, sans programme précis, un peu au hasard en promenade avec notre petite auto. Les divinités shinto étaient sûrement avec nous puisqu’elles nous ont conduits en direction du temple de Kibitsu, où un grand nombre de voitures stationnées a attiré notre attention.
Une fois dans l’enceinte du temple, dans un petit pavillon, nous avons pu assister à une compétition de tir à l’arc. J'ai fait des recherches sur Internet, parce que j'avoue qu’en terme de sports, c’est comme pour les bols laqués, j’y connais rien !!! Donc ce genre de tir à l’arc s’appelle le kyudo, et est considéré comme un vrai art martial où le mental et aussi important que le physique. Il y a même une fédération française de kyudo !
le champ de tir
Ce fut un vrai spectacle que de regarder ces jeunes japonais(es). Nous sommes restés là une bonne demi-heure. Ils semblaient très concentrés et chaque position du corps, des pieds, des mains semblait répétée pour atteindre la perfection.

bien alignés !

Repost 0
16 janvier 2006 1 16 /01 /janvier /2006 09:35

quartier historique BikanQuand on ouvre un guide touristique sur le Japon, dans la province "Okayama" il est écrit qu'il faut visiter : le Korakuen,  la mer de Seto et Kurashiki. Et nous, on ne vous a présenté rien de tout cela, il est temps d'y remédier. En route pour Kurashiki! En fait on ne va pas très loin puisque c'est une petite ville, proche de Okayama, à 12 minutes de train plus exactement (et souvent une heure de voiture, selon la circulation). Voir la carte.

C'est très "typique" avec des maisons anciennes soit en bois, soit dans le style de la région, blanches et grises avec des croisillons.
maisons historiques de kurashiki

Il y a un cours d'eau qui traverse la ville, avec des dizaines de carpes Koi, (mais ça c'est pas rare au Japon) et bordé de saules pleureurs, c'est le quartier historique Bikan.

Les touristes japonais affluent par milliers dans endroit qui contient de nombreuses boutiques d'artisanat, des temples et aussi pas mal de musées : musée d'art, des traditions populaires, musée archéologique, le square Ivy etc.Maisons traditionnelles de Kurashiki

Mais il y en a un à Kurashiki qui n'est mentionné dans aucun guide … La perle des musées de la région, et oui, le musée Candy!

Musée Candy

 

Repost 0
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 12:56

Cet après midi nous avons visité le musée dédié au kabutogani dans la ville de Kasaoka (carte).

Chapitre 1 : Kabutogani = kabuto (casque) + kani (crabe).
C’est donc une tête de crabe avec un casque, non, non pas un CRS, une vraie bestiole du doux nom de Tachypleus tridentatus et plus connu en français sous le nom de limule. Pour ceux qui voient toujours pas ce que c’est, c’est un animal qui vit dans les océans depuis des centaines de millions d’années, aussi vieux que les dinosaures, voir chapitre 3, et qui ressemble fort à un crabe mais avec 10 pattes et d’autres caractéristiques appartenant aux araignées. Ce genre de bestiole n’étant visible que sur la côte Est des USA, en Asie du Sud Est et sur certaines côtes du Sud du Japon, nous sommes donc allés rendre visite à ces charmantes bestioles pour en apprendre un peu plus et surtout en voir pour de vrai comme on dit (vous en apprenez des trucs avec moi, hein ? ). A propos du musée : la visite est intéressante, les textes sont en japonais mais on a droit à un dépliant en anglais, tout est fait pour que des gosses de 5 ans comprennent et enfin vous pouvez visiter la nurserie des limules et voir les bestioles se débattre joyeusement dans des aquariums.



Tout était pour le mieux quand est arrivée…


Chapitre 2 : … la horde sauvage.
Nous étions tranquillement installés dans la salle principale du musée à essayer de comprendre, avec notre japonais rudimentaire, un film narrant la charmante vie des limules qui se résume à bouffer des vers des sables, se reproduire, et s’échouer sur une plage pour se faire bouffer à leur tour par les mouettes quand une horde de gamins japonais, d’un âge compris à vue d’œil entre 7 et 10 ans, est arrivée. Dès leur entrée, digne des hordes de Attila, ils ont considéré le musée comme un parc d’amusement où hurler, sauter, courir et jouer à cache-cache était ce qu’il y avait de plus naturel à faire dans ce lieu qui était très calme 5 minutes auparavant. Les autres visiteurs ainsi que les parents des enfants sont restés stoïques, comme toujours au Japon, et 10 minutes plus tard, la visite « éclair » finie, tout ce petit monde est remonté dans le bus qui les attendait sur le parking. 

Chapitre 3 : Jurassik Park.
Pour nous remettre de nos émotions ; nous sommes allés faire un petit tour dans le jardin du musée et nous sommes tombés nez à gueule avec des dinosaures. En effet, les concepteurs du musée pensant peut être qu’un musée exclusivement consacrée à la limule n’était pas suffisamment attirant, vendeur, intéressant etc., ils se sont dit : "puisque les limules sont aussi vieilles que les dinosaures, pourquoi ne pas y mettre des dinosaures !" *
Le résultat en photo…



Voila une journée bien remplie.


 *traduction japonais-français approximative

Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 07:29

Aujourd'hui on fait le tour du Japon, enfin, principalement de la préfecture d'Okayama (mais pas que) d'une manière un peu particulière. Je ne dirai rien de plus dans l'article ; tout est dans le nouvel album photo.  J'y montre des endroits dont on a pas encore parlé, mais ça viendra, patience. Je le mettrai à jour régulièrement puisqu'on est loin d'avoir visité tout le Japon. Dernière info, quand elles sont neuves, elles sont toutes en couleurs...

Repost 0
14 décembre 2005 3 14 /12 /décembre /2005 08:55

Dans la commune de Bizen, qui est plus connu pour ses poteries, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Okayama (carte), il y a également une forge où l'on fabrique d'authentiques sabres japonais, les mêmes qui sont largement utilisés dans les films de samouraïs et plus récemment remis au goût du jour dans des films comme Kill Bill.
Donc dans cette fabrique on peut suivre pas à pas la conception de ces objets. Je ne suis pas personnellement un fan de sabres, mais j'avoue qu'une fois finis, c’est vraiment magnifique. En assistant à quelques mètres à toutes les étapes que sont la transformation du minerai en une lame sans défaut, la gravure, le polissage, la fabrication de l’étui ou du manche…vous pourrez passer un très intéressant après midi dans cet endroit. 
 
Personnellement j’ai beaucoup apprécie le moment où l’on fabrique la lame mais également l’accueil de tous les artisans qui ont été d’une grande patience dans leurs explications. Notre japonais est encore à perfectionner ;-)
Enfin, n’oubliez pas non plus de visiter un des bâtiments annexes, où sont exposés des sabres réalisés par les plus grands maîtres japonais. Ces expos changent régulièrement. Quand nous y sommes allés, des poignards courts de toute beauté étaient exposés. (Site Internet de la forge en anglais).

 

Repost 0