Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 05:05

Apres le parc national de Akan, en route une fois de plus pour le Nord pour la péninsule de Shiretoko (carte de Hokkaido).
Je ne vous raconte que les grandes étapes du voyage car regarder les photos de vacances des autres c’est pas forcément ce qu’il y a de plus passionnant, mais si en plus je vous raconte dans le détail à chaque fois qu’on a fait un arrêt pour regarder le paysage grandiose, une cascade, un étang aux eaux cristallines, une biche ou un renard au bord de la route, ou lorsqu’on a mangé du crabe géant ou qu’on s’est baigné dans une magnifique rotenburo (bain de plein air) ça va être très très très long…

Donc, parmi toutes ces activités de vacances voici en quelques mots et photos 3 endroits au cœur du parc national de Shiretoko où on en a pris plein les mirettes.

Le tour des 5 lacs. Un lac un lac mais quand la surface de l’eau joue à cache cache avec le brouillard, ça devient féerique. De plus comme les lacs 3, 4 et 5 étaient inaccessibles parce que des ひぐま(très gros ours brunavaient aussi décidé de se promener dans le coin ce jour là, on a fait 2 fois le tour des premiers lacs avec à chaque fois une vision différente en fonction du déplacement du bouillard.
Hokkaido Shiretokko Goko


Toujours dans la même journée on est aussi allé rendre visite à la colonie de goélands et de cormorans de la cascade Furepe. La vue est vertigineuse, les cris des oiseaux incessant, leur vol vue du dessus est magnifique … on se dit que ça doit être super chouette de voler et on a presque envie de se jeter dans le vide …Le lendemain matin le brouillard était parti et on est allé « goûter » aux eaux de la Kamuiwakka. Généralement les rivières de montagnes sont très fraîches mais au Japon rien n’est comme ailleurs et l’eau de la Kamuiwakka est chaude ! Après un peu d’escalade facile on s’est baigné dans un trou d’eau claire …le bonheur. Pas de photos parcequ’on était trop occupé à barboter pour y penser, alors pour finir une petite vue du Mont Rausudake depuis un des petits étangs qui jalonnent la randonnée vers le lac Rausu.

Japon Hokkaido lac Rausu

 

Repost 0
Published by Lui à Okayama - dans ailleurs au Japon
commenter cet article
21 juillet 2006 5 21 /07 /juillet /2006 10:36

Après un déjeuner frugal sur le bord du lac d’Onnetoh en route vers le Nord pour la région des lacs Masshu et Kussharo (carte de Hokkaido). Pour votre culture, sachez que ces 2 lacs, tout comme le lac d’Akan, sont des lacs de caldeira c'est-à-dire qu’ils occupent l’emplacement d’un ancien volcan effondré. 
Nous avons d’abord bravé l’orage du siècle pour vous rapporter cette photo du lac Masshu.

profond ! profond !

Quand on est sur cette crête à regarder le fond du lac on se dit qu’on aurait pas voulu être là quand le volcan a explosé (nb : il faut regarder le fond du lac car ces eaux étant très très pures, il parait qu’on peut voir à 25 mètres de profondeur depuis la surface…nous on rien vu, car la météo n’était pas de la partie).

Ensuite, entre les deux lacs, on a fait un petit arrêt au Mont Iou. Ce qui est bien avec ce Mont c’est que vous pouvez allez voir ce qui est intéressant en montant seulement à peu près 3 mètres !! J Si cet arrêt n’était pas trop fatiguant ce fut certainement un des plus impressionnants (quoique le classement final est difficile). Le Mont Iou est un volcan (enfin ça y ressemble fort) où vous pouvez approcher, à vous en cramer les doigts de pieds et le reste, de petites cheminées qui crachotent des vapeurs saturées en soufre. Ce dernier se dépose sur le bord de chaque trou et forme de petites buttes d’un magnifique jaune. L’odeur du lieu est inoubliable.

Kusai !!!


Depuis que j’habite au Japon, je voulais voir des volcans en activité, et bien j’ai été servi.

Puis petit arrêt à l’hôtel dont le onsen avec ses eaux soufrées et sa température à tomber dans les pommes, restera aussi dans mon souvenir. Petit conseil beauté : si vous avez l’occasion, essayez le onsen au soufre, ça fait la peau toute douce… 

Enfin pour clore cette 1ere journée à Hokkaido : coucher de soleil avec les pieds dans le sable réchauffé par les infiltrations d’eaux chaudes (sunayu).ELLE et G.san les pieds dans le sable chaud du lac Kussharo


Je finis juste sur un petit conseil de visite pour ceux qui passerons par la : la journée n’aurait pas été complète sans une montée au col qui surplombe le lac Kussharo du cote Ouest
J’ai oublié le nomd’où la vue est également une des plus belles qu’on ait pu voir pendant le séjour. Pas de photos car le soleil était déjà couché et la brume se levait.

Repost 0
Published by Lui à Okayama - dans ailleurs au Japon
commenter cet article
20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 10:07

Nous y voilà, ça y est!!!

Il est 5 heures et on est à Kushiro; on débarque de l'avion qu'on a pris à Kansai ! l'aéroport est tout petit! La moitié de celui de Okayama. Le mini bus de Toyota nous attend 3 minutes, le temps de récupérer les bagages. Quelques 50 mètres plus loin se trouve l'agence, on récupère notre voiture et là, ça commence bien … IL a oublié son permis à OKAYAMA … qui c'est qui va se taper toute la route???

Il faut beau, il fait chaud (26-28), ça sent la vache et ça n'est ni humide ni étouffant. On prend la route, une belle route toute droite, limitée à 50, voire 40 (arghhh) au milieu de prés tout verts et pleins de vaches (c'est pour ça que ça sentait…), on est plus au Japon!. J'ai bien le temps de regarder le paysage…. Une heure de route plus tard, à 50, on est arrivé à Akanko.


Après une petite ballade au bord du lac AKAN, on rejoint notre Ryokan top class' avec une belle chambre qui a vue sur le lac et ensuite on va manger du poisson. Le soir c'est onsen (bassin d'eau chaude naturelle) à l'hôtel, avec bain à l'extérieur.

ça fait "blup blup" et ça sent pas bon!Le lendemain, on se ballade dans la ville ; visite de l'écomusée pour voir des marimos, des algues en forme de grosses boules et qu'on ne trouve qu'ici (?).
 - message perso: Môman j't'en ai ramené une belle petite dans une
mini boule de neige!!! -
 
puis le BOKKE BOKKE, une sorte de marmite naturelle au bord du lac qui fait gloup gloup à cause d'émanations sulfurées, puis un onsen pour pied et on part.

 

On roule 15-20 min vers l'Ouest et on atteint un endroit magnifique, j'vous raconte pas, vraiment, je vous raconte pas, je vous laisse regarder la photo !

 


Kita KitsuneBon je raconte quand même parce que je suis bavarde;  c'est le lac Onnetoh et le volcan derrière, il fume, pour de vrai! J'en avais jamais vu moi! Et puis on a vu notre premier renard.

Après manger, on a repris la route pour de nouvelles aventures…. (à suivre)

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
19 juillet 2006 3 19 /07 /juillet /2006 10:40

La semaine dernière, nous sommes allés passer 5-6 jours dans l'Est d'Hokkaido, tout au nord du nord du Japon, avec G., notre copine. 3 personnes biens motivées, une voiture de location, des appareils photos et c'est parti! On a atterrit à Kushiro et on a fait un petit périple de 850 km. On y est allés tranquille, c'est à dire que le japonais que nous avons rencontrés on fait à peu près le même parcours en 2 jours ½ . Mais quand même, tout du long je me suis dis "je passerais bien une petite semaine là moi!" Alors je vous livre ma première impression, je voudrais y retourner avec une toile de tente et y rester un mois !

C'était un pur enchantement. Voilà la carte de notre circuit avec des petites étoiles là où on s'est arrêté. Pour les photos, ça va venir, on ne peut pas tout mettre dans un seul article! Alors rendez-vous ces prochains jours.

 
étape 1

étape 2

étape 3

étape 3bis

étape 4

Repost 0
14 juillet 2006 5 14 /07 /juillet /2006 00:01

Au mois d'août, nous allons avoir de la visite de France alors je suis en train de préparer un petit périple touristique. Une des étapes sera l'incontournable château d'Himeji et en y pensant ça m'a donné envie de vous le montrer (parce qu'on y est déjà allé l'an dernier).
Il date quand même du 14e siècle ce château! Des bâtiments si anciens sont plutôt rares par ici. Il est aussi classé patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. À ce titre, IL m'a dit qu'ils devaient avoir de la doc. en français à l'entrée, alors j'ai demandé et j'me suis fait envoyer sur les roses en beauté (ça aussi c'est plutôt rare par ici d'habitude).
Le château s'appelle le héron blanc car il est tout blanc (!) et posé sur une colline comme prêt à s'envoler. C'est quand même plus poétique que le château du corbeau noir de Okayama! Lui aussi d'ailleurs est en pur matériau d'époque, mais enfin… de la notre d'époque!.
Sur le Héron blanc, j'ai plein de belles photos de l'extérieur mais je n'en ai choisi qu'une, juste histoire de vous donner envie d'y aller. J'ai aussi plein de photos de l'intérieur mais je n'en ai pas mis car il n'y en a aucune de réussie!

 

Repost 0
6 juin 2006 2 06 /06 /juin /2006 09:02

vue sur le portQuand on vit au Japon, qu’est ce qui nous manque le plus ? La baguette au p’tit déj, le fromage,…Oui bien sur… 
… mais en ce moment, avec les beaux jours et la chaleur qui arrive (enfin) je trouve qu’une belle terrasse ombragée où on peut boire un bon demi bien frais en regardant passer les badauds, c’est vraiment le bonheur. 

Et bien avant-hier, on a trouvé LA terrasse. C’était à Tomonoura, un petit village de la préfecture de Hiroshima, au sud de Fukuyama ou nous avons passé la journée. Un port qui ressemble à ceux du sud de la France mais avec des temples en arrière plan (!) ; une jetée ombragée ; deux bars ; quelques tables et chaises … et une ville qui est très paisible.

Malheureusement on n'ira pas toutes les semaines car c'est à une heure d'autoroute de chez nous l'ile d'en face

mais c'était vraiment agréable. Outre les terrasses, la ville en elle-même est très jolie, elle comprend de très nombreuses vieilles maisons qui font penser à Kurashiki et des temples à profusion. L'un deux donne sur la mer avec ce qui a été qualifié de "une des plus belles vues du Japon" car il y a de nombreuses îles en face dont l'une avec un temple dessus. On peut également aller sur une des îles grâce à une navette, qui est censée partir toutes les 20 minutes mais qui fait les allers-retours non stop pendant les heures pleines (le trajet dure 5 minutes). Là-bas la plage est belle et il n'y a rien à faire mais des fois c'est ça qui est bien … 

 

 

Repost 0
24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 11:09

Week-end à Takayama (suite…)

Dimanche nous avions donc prévu d’aller marcher dans la montagne. Il faisait un temps magnifique, la route des crêtes (la plus haute du Japon) était ouverte, nous avons donc acheté notre billet de bus pour le Mont Norikura. Le Mont Norikura est un ensemble de crêtes et de lacs dont le point culminant est à 3026 mètres. A l’office du tourisme ils nous avaient dit : « faites attention là haut il fait super froid (sugoi samui) ». On n’était pas franchement équipés comme pour traverser l’Himalaya mais nous avions quand même des pulls et des coupes vents.
Tout content d’aller respirer l air des sommets, nous nous sommes installés à l’arrière du bus et nous avons commencé à profiter du paysage le long de la route qui montait tranquillement à travers les rizières en eau.
A peu près a mi parcours (il faut presque 2 heures de Takayama au sommet de Norikura) le bus s’est arrêté sur un vaste parking où nous attendaient des gens habillés comme ça :

A ce moment, avec David, nous avons commencé à nous poser de sérieuses questions quant à la qualité de notre équipement vestimentaire. Une fois les skieurs embarqués, le bus a repris l’ascension. Je veux dire la vrai ascension, avec une route en lacets assez raides et un énorme joli ravin juste à coté du bus. Comme je souffre d’un vertige effroyable, je commençais à avoir les mains moites…

Et plus on montait, plus la route ressemblait à cela:

A ce moment la, ce n’était plus de notre équipement qu’on doutait mais un peu de notre survie…("0-0). j exagère beaucoup un peu, mais on se demandait quand même ce qui nous attendait tout en haut.
E
t bien en haut il y avait un grand parking totalement dégagé quelques maisons où on pouvait se restaurer et aussi acheter des souvenirs (bien sur). Et le paysage alors comment c était me direz vous ?
C'était tout simplement magnifique, superbe, grandiose…. On a marché pendant quelques heures tout la haut, on a eu super froid (il devait geler en plein vent) mais c’était génial. 

Y a qu’à voir cette photo pour tout comprendre

(photo panoramique réalisée avec un super logiciel gratuit qui s’appelle autostisch, Merci Florent ;-)
Repost 0
23 mai 2006 2 23 /05 /mai /2006 09:41

C’est un malheureux hasard, mais pendant que Elle est en France, David visite le Japon. Après quelques jours passés à Tokyo où il a pu s’imprégner de la mégalopole japonaise et de sa démesure, je l’ai conduit samedi à la montagne. Au départ, David voulait gravir le Mont Fuji. Mais il est encore trop tôt dans la saison. Les bus qui y conduisent ne roulent pas, les refuges sont fermés, et je pense qu’il y a peut être encore pas mal de neige au sommet.

Après quelques recherches je me suis dit que si on allait dans les Alpes japonaises, on trouverai bien un endroit pour faire de la randonnée qui soit accessible en ce mois de mai. J’ai opté pour la ville de (Hida) Takayama (高山). Takayama a l’avantage d’être vraiment près des sommets des Alpes japonaises et aussi (au cas ou les accès sont fermés) d’être une ville très culturelle que les guides décrivent comme la «petite Kyoto» (c'est également la patrie du sarubobo).

Samedi matin nous avions donc rendez vous sur le quai 11 de la gare de Nagoya (David venant de Tokyo et moi de Okayama) pour nous rendre à Takayama.
A partir de là, le week-end a été une succession de paysages mémorables. Entre Nagoya et Takayama le train remonte toute la vallée de la rivière Nagara (長良川 ) qui est magnifique. Le paysage est tellement impressionnant avec ces successions de canyons, de ponts suspendus, de vallées avec ses rizières en terrasses, que nous avons vu beaucoup de photographes japonais disposés le long du parcours et qui prenait des photos du paysage au moment ou notre train passait (ma photo est pas géniale, mais un train ça secoue !).

rivière Nagara en allant à Hida Takayama

Takayama est une petite ville, ou règne un calme très reposant. Toutefois entre il y a pas mal de choses à voir (temples, rues anciennes, marchés, maisons traditionnelles, défilé de chars…). Il y a aussi un peu en dehors de la ville (20 min à pied) un village (Hida no sato) où nous sommes allés et où sont préservées des maisons agricoles anciennes. Les toits de chaumes de ses maisons sont particulièrement imposants.village folklorique de Hida no sato

la suite un peu plus sportive du week-end, demain…ou comment nous sommes allés mettre les pieds dans la neige…

 

 

Repost 0
15 mai 2006 1 15 /05 /mai /2006 10:36

Pendant la goldenweek, nous avons passé une journée et demi à Tottori. C'est la ville qui porte le même nom que la préfecture, au nord de Okayama, sur la mer du Japon (est-ce comme ça qu'elle s'appelle en Français?).
Notre première étape fut Sakyu, la dune de Tottori. Elle mesure 90 m de haut, 2 km de large et 16,5 km de long. La partie élevée n'est pas aussi longue bien sur, mais c'est impressionnant quand même. Il y avait beaucoup de gens en cette semaine de Goldenweek (c'est un pléonasme pardon), plein d'enfants qui faisaient la queue pour être pris en photo sur les chameaux (!), des parapentistes etc. il faisait très beau, on se serait presque baigné!Dune de TottoriLe lendemain, nous sommes allés faire un tour en bateau, le long de la côte, plus à l'est. Le paysage volcanique est magnifique et la mer d'un bleu… des mers du sud! Nous avons longé la côte jusqu'à la préfecture de Hyogo, en passant par plusieurs villages de pêcheurs complètement désertés par les touristes avant de rentrer dans les terres, direction Yumura!
La côte
Et comme au Japon le tourisme est bien souvent gastronomique, on a pas dérogé à la règle! On s'est régalé de poisson et de fruits de mer, qui sont la spécialité de la région. La saison du crabe était finie mais celle du calamar battait son plein. Les sushis, les coquillages et poissons grillés mangés avec vue sur la mer, juste au-dessus de la poissonnerie étaient vraiment délicieux

Repost 0
11 mai 2006 4 11 /05 /mai /2006 10:30

Durant la golden week, au début mai, nous avons eu (royalement) 3 jours de congés. Notre petite life et notre instinct nous ont amené, au cours d'un périple de deux jours, jusqu'à Yumura. C'est une petite ville thermale qui se trouve dans les montagnes, au nord de la préfecture de Hyogo, pas loin de celle de Tottori. C'est un endroit charmant, qui n'était pas pris d'assaut par les touristes*
La ville est traversée par une petite rivière sur les bords de laquelle il y a des bassins d'eau thermale, très légèrement souffrée et bien chaude pour se tremper les pieds. Un peu plus loin, d'autres bassins, couverts ou non, contiennent une eau encore bien plus chaude. Dans ceux-ci, les gens font cuire de la nourriture, principalement des œufs, mais aussi des "takenoko" ou pousses de bambou car c'est la saison en ce moment, du Daikon, de la patate douce… les légumes sont cuits dans des filets suspendus au couvercle des bassins puis, après la cuisson, rafraichis directement dans la rivière. 
C
omme tout le monde nous avons fait cuire des œufs et les avons mangés les pieds dans l'eau! Encore un moment bien plaisant!  

 

* Il parait que cette que cette année, l'économie du Japon va mieux et que donc beaucoup de gens sont partis à l'étranger pour les vacances, ce qui fait qu'il y avait moins de monde que les autres années dans les endroits touristiques japonais. Il en restait néanmoins un certain nombre mais il semblerait qu'ils soient tous allés à Takamatsu (sur Shikoku, donc vers le sud) pour manger des "udon" (nouilles japonaises au bouillon) donc pour nous, vers le nord, pas de problème! 

Repost 0