Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 09:18

Ce dimanche nous sommes allés à Kurashiki. On ne se lasse pas. Cette fois-ci, c'était pour acheter un Noren, ce rideau japonais que l'on suspend devant la porte et que l'on voit partout devant les magasins. Manque de chance, la boutique que nous avions repéré a fermé. A la place il y a une autre boutique de tissus, qui fait de très beaux et très cher Noren mais malheureusement, ils n'avaient pas la bonne largeur (en fait, si, ils avaient la bonne largeur pour des Noren, mais nous cherchions plus large).

Noren devnat une boutique à Kurashiki

 Finalement on s'est baladé, nous avons remarqué que d'autres boutiques avaient été remplacées depuis la dernière fois. Maintenant, il y a une boutique rien que pour Kitty! C'est pas magnifique!


et enfin sur cette dernière photo, comme sur toutes les photos du Japon, on y remarque le paysage, ici de belles maisons d'architecture traditionnelle de Kurashiki et … les inévitables fils électriques! Inévitables? Pas si sur.. le soir même, nous avons vu à la télé un projet visant à faire disparaître tous les poteaux électriques de kurashiki! Comme quoi ça n'est pas une fatalité*!

 
 * nous n'avons jamais écrit d'article sur le sujet il me semble mais les fils électriques sont une vraie calamité au Japon, c'est une pollution visuelle de premier ordre! Article à venir (peut etre)

Repost 0
Published by ELLE - dans vivre
commenter cet article
22 janvier 2007 1 22 /01 /janvier /2007 08:40

Comme l’année dernière, L'Oréal Japon nous envoie ses bons vœux. L’année dernière c’était dans une rue de Takahashi, cette année c’est tout près de la maison que je suis tombé sur cette affiche. Elle a l'air un peu moins cruche que l'année passée. Enfin, on en pense ce qu’on en veut, mais en tous cas à mon avis 2007 sera l’année de la choucroute !
Et qu'est ce qu'on ne ferait pas pour une bonne choucroute n'est ce pas !? 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
20 janvier 2007 6 20 /01 /janvier /2007 10:19

Aujourd'hui juste cette photo...

Pour montrer qu'au Japon on en a aussi.
En réponse à
cet article bien sûr.

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 07:08

Ce matin j’ai reçu un émail de V. dans lequel il me demande, entre autres choses, si j’ai trouvé au Japon des objets hétéroclites que je trouve désormais indispensables et que je ramènerai en France ?
A vrai dire, n’étant ni un collectionneur de figurines d’héroïnes en jupes courtes de mangas japonais, ni un fou des consoles de jeux et autres technologies (l’utilisation du caméscope gagné il y a 2 mois est encore au stade expérimentale), ni un acheteur compulsif qui fonce sur toutes les gadgets plus inutiles les uns que les autres, j’ai acquis bien peu de choses ces années passées au Japon.
Le plus que j’ai entassé, je crois, ce sont les cours de japonais pour le JLPT et la doc sur tous les endroits que nous avons visités. Il y a bien sûr tous les indispensables comme les futons, les appareils ménagers, les systèmes de chauffages…Il y a aussi la voiture. La voiture ce n’est pas indispensable mais à Okayama cela nous aura permis de découvrir des tas d’endroits isolés. Et puis il y a aussi quelques trucs que nous avons acquis pour bien vivre au Japon comme des chaussettes double épaisseur, un nabe en terre pour le shabushabu, un nabe en fonte pour sukiyaki, un gengiskhan, des bols à thé… 


Alors, pour répondre à la question de mon ami ?
Ben, concernant les objets hétéroclites je pencherai bien pour un truc vu récemment dans un home center (genre de supermarché japonais où on trouve de tout sauf de l’alimentaire).


Une table de jardin/camping avec barbecue intégré. C’est pas génial ça ? Plus besoin de faire le pied de grue à coté du barbecue pendant que les autres, tranquillement assis à l’ombre du parasol, sirotent le pastis bien frais et mangent les olives…

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
18 janvier 2007 4 18 /01 /janvier /2007 07:10

En hiver au Japon ça renifle. Ca renifle même fort, voir très fort. Il m’est arrivé quelques fois au travail de passer plusieurs heures en compagnie d’un Japonais qui reniflait tellement fort que j’avais l’impression que ses sinus aller ressortir par ses oreilles. J’en ai mal à la tête rien que d’y penser. J’avais envie de lui dire : « mais mouche toi donc ! ». 
Mais peut être le savez vous ? Au Japon on ne se mouche pas. Enfin c’est-ce qu’on dit, c’est ce qu’on apprend quand on lit des livres sur le Japon, qu’on essaie d’apprendre à vivre ici. En fait les Japonais se mouchent mais pas en public, du coup, pour une personne enrhumée et enfermée dans une réunion de travail, la seule solution est de renifler pour éviter que l’eau de son nez (traduction littérale de du japonais « hanamizu ») ne viennent s’écraser inexorablement sur ses chaussons de travail. Et cela ne semble gêner personne.
Autant faire du bruit en mangeant ne me dérange pas plus que ça (c’est mon côté barbare qui ressort) autant être avec quelqu’un qui renifle m’exaspère à m’en rendre fou. Et puis rapidement je ne suis dit que cela allait changer. Je veux dire que j’ai pensé que la société japonaise entière allait changer et se mettre à se moucher à tire jus larigot jusqu'à enfin respirer librement. Je fondais mon résonnement sur le fait que dans les rues du centre ville, il est pratiquement impossible de faire 50 mètres sans tomber sur un(e) jeune japonais(e) qui distribue des paquets de mouchoirs en papier pour faire de la publicité. J’étais donc confiant jusqu'à ce que je découvre la nouvelle mode de cet hiver. Ca :

pochette de pansements publicitaires

Vous ne voyez peut être pas bien ce que c’est.
Ce sont des pochettes de pansements (O-O) !!!
Ils distribuent des pansements !!!
Tout est foutu !

( ;_ ;) 

 

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 03:33

Derrière chez nous vit un couple de personnes âgées dans cette petite maison. C’est une de ces maisons qui sera rasée par le pied dès que ses propriétaires iront voir ailleurs. Mais ces personnes ont l’air indestructibles. Je leur donne au moins 80 ans. Peut être sont-elles centenaires. Malgré leur grand âge, au fil des saisons on peut toujours les voir en train de bêcher le jardin, d’étendre leur lessive, secouer les futons…

Le premier hiver au Japon, alors que je demandais comment j’allais pouvoir survivre au froid qui nous avait donné des engelures aux pieds, je voyais tous les matins le Monsieur devant sa maison en maillot de corps en train d’aérer ses couvertures et la maison toute entière comme si le froid n’était que pour moi. Ces gens ont l’air d’être fait dans une autre matière que les gens ordinaires. Quel est leur secret ? Poisson ; algues ; tôfu et natto à tous les repas ?

Un jour je parlais de ces gens à un de mes collègues qui m’a simplement répondu : « tu sais, ces personnes elles ont survécu à la guerre….»

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 09:44

Ce week-end, j’ai découvert que certaines maisons japonaises avaient du double vitrage. Du vrai, de celui qui empêche qu’il fasse moins de 10 degré à l’intérieur et pas seulement quand on y est pour chauffer. L’explication du propriétaire c’est justement que lui étant propriétaire de sa maison, il a pu choisir les matériaux pour la construction et l’isolation. Donc les groupes immobiliers japonais construisent pour le moins cher possible des appartements où l’on se gèle en hiver et ou crève de chaud en été. Parfois même ça dérape quand ils oublient carrément les normes antisismiques…

Puis j’ai vu un Indien (d’Inde) qui venait pour la première fois au Japon demander ce que contenait tous les plats qu’on lui proposait. Ca m’a rappelé moi y a 2 ans 

J’ai bu du cognac du Kazakhstan (même pas irradié…cherchez pas) et vu un Japonais qui ne savait pas que Cognac était une ville françaiseil est à noter que cognac s’écrit bizarrement en russe).

Puis le soir nous avons rencontré un de nos lecteurs de passage à Okayama. Passage n’est pas le mot approprié mais je ne vais pas commencer à raconter la vie privée de chacun (et chacune…;-)…). Nous serons peut être amenés à nous revoir …à Takamatsu.

Puis j’ai fait de l’haltérophilie avec un vélo, le grand magasin où nous avions abandonné nos vélos ayant la judicieuse idée de fermer le trottoir tout autour de sa façade par une sorte de barrière.

Dimanche nous avions prévu d’aller voir un festival qui devait avoir lieu à Okayama Jinja (temple), mais je ne sais pas ce qui s’est passé, on n’a rien vu du tout. Je me demande bien où a pu passer le grand dragon qui devait déambuler dans la rue…

Finalement j’ai fait un tour en vélo en ville et j’ai revu « l’oxy bar ». Il faut que j’aille voir ce qu’il propose comme cocktail !!!!

O2 bar

 

Un poisson en façadebigfish

 

Une Japonaise qui exprime son rapport au vin rouge

 

 

Pour clore le dimanche j’ai entendu James Bond parler en japonais.

Repost 0
Published by LUI - dans vivre
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 06:49

J’ai découvert assez récemment le temple Sogenji de Okayama. Comme il n’est pas dans le centre de la ville il n’est pas très facile de s’y rendre et donc je pense que peu de touristes y passent et le connaissent. Pourtant j’ai lu que chaque année quelques dizaines d’étrangers venaient au Sogenji et y restaient. Hé oui, en fait le Sogenji est plutôt un monastère qui est ouvert à tout le monde et où vous pouvez aller faire une retraite spirituelle pour des périodes plus ou moins longues. La méditation pratiquée est le zazen. Je n’y connais rien mais K. m’a dit que pendant la méditation zazen, vous restiez longtemps assis dans la position du lotus à essayer de ne penser à rien. D’après ELLE ne penser à rien est strictement impossible. Personnellement si je ne pense à rien je m’endors… ;-) . Il parait aussi que pendant la méditation les moines zazen passent dans votre dos et vous donnent des coups de bâtons sur les épaules. Je ne sais pas si c’est pour vous empêcher de dormir ? D’après K. ça permet d’oublier les engourdissements dans les jambes !!! 

Nous nous sommes contentés de faire une visite des bâtiments et du jardin. Il faisait froid et humide ce jour là (ça arrive des fois).

L’entrée principale
le jardin et ses grands pins est très beau

Un chien super zen
ZZZZZZZZZZZZZZZZZ

Le grand hall


la salle de méditation ou le dortoir peut être

vous voulez y aller c'est ici

Repost 0
11 janvier 2007 4 11 /01 /janvier /2007 03:08

Tous les matins je (ELLE aussi mais c’est plus facile d’écrire à la 1ère personne) vais au boulot en vélo. Depuis quelques jours il fait très froid. Le thermomètre indique 7 degrés quand on rentre dans l’appartement…Du coup faire du vélo devient aussi très frigorifiant. Le matin, sur le trajet, bonnet, gants, capuche, tout est bon pour retrouver la tiédeur perdue des empilements de couettes et de couvertures du lit. Pourtant quand je pédale, même si j’ai froid, je me dis que c’est une sacrée chance de pouvoir respirer ce bon air frais, entendre les oiseaux, et surtout voir ce ciel bleu. Au Japon en hiver le ciel est bleu plus qu’ailleurs je crois. 

Tellement bleu que les grenouilles en rigolent

Tellement bleu que les corbeaux sont moins noirs

 Tellement bleu que vous pouvez voir le Fujisan
 

Tellement bleu que vous pouvez voir au delà des frontières

 Tellement bleu que vous pouvez voir la Lune

 Tellement bleu que cela en est divin
 

Repost 0
Published by Okayama au Japon - dans vivre
commenter cet article
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 09:26

Pendant notre excursion dans les neiges du nord nous nous sommes réchauffés et nourris dans une boutique de râmen (longue nouille japonaise d’origine chinoise servies avec des tranches de viandes et des légumes dans un bol rempli de bouillon… si après ça il y encore quelqu’un qui me demande ce que c’est, je ne sais plus quoi faire…). C’était ce genre de boutique où il n’y pas de table, juste un grand comptoir et où les clients sont tous alignés les uns à côté des autres et mangent en faisant des grands slurps !
Quand nous avons poussé la porte quelques regards curieux nous ont dévisagés. Il faut dire que dans un resto plein d’habitués au fin fond de la campagne japonaise, un couple d’européen qui rentre ça ne passe pas inaperçu…surtout quand la boutique est pleine à craquer et que chacun attend sa place juste dans le dos de ceux qui font des slurps. J’adore ce genre d’ambiance. Une fois assis, ça n’a pas pris beaucoup de temps vu qu’un japonais moyen (et même un petit) peu avaler un saladier de râmen en 2 minutes à peu près, nous avons commandé le plat unique proposé. C’est là que j’ai aperçu cette affiche au dessus de mon nez (désolé c’est encore flou, mais je ne devais avoir que 10 cm de recul)

tu t'es vu quand t'as bu ?

C’est une affiche pour la prévention de l’alcool au volant (je crois avoir deviné). Au Japon, voila tout ce que vous risquez si vous prenez votre voiture après avoir bu trop de saké : 

- se faire arrêter par la police

- avoir une amende salée

- se faire engueuler par son patron et devenir bleu de honte

- se retrouver en prison avec un boulet au pied  (O_O)

- se faire retirer son permis par un flic super costaud

- se faire saisir sa maison (peut être)

- être la honte du voisinage

- se faire quitter par sa femme et ses enfants 

Que dire après ça ?...  

 

Repost 0
Published by LUI - dans conduire
commenter cet article