Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

24 novembre 2005 4 24 /11 /novembre /2005 07:14

 
Nous mettons la carte à jour en fonction des nouveaux endroits visités

Repost 0
23 novembre 2005 3 23 /11 /novembre /2005 12:33

Aujourd’hui c’est férié.

 

 

Le 23 novembre de chaque année c’est la fête du travail au Japon.

 

 

Etonnant, non ?

 

 

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
21 novembre 2005 1 21 /11 /novembre /2005 09:11

L'automne au Japon est une saison merveilleuse. L'arrivée de l'automne signifie la fin de l'été et l'été au Japon c'est l'enfer! Alors quand arrive la mi-septembre avec ses températures "estivales" et le mois d'octobre digne d'un très beau mois d'août en  *** (*** c'est de là où je viens en France et que je ne cite pas pour ne pas nuire au tourisme :), c'est le bonheur. Donc jusqu'en novembre, il fait bon.
Ensuite, à partir de novembre, même si ça se rafraîchit drôlement, il fait toujours beau et en plus le paysage est magnifique. C'est l'époque des érables aux feuilles rouges (Momiji) et des Ginkos biloba aux feuilles jaune d'or et ça dure jusqu'à presque fin décembre. Comme le paysage japonais est très montagneux et que les montagnes sont couvertes de forêts, on ne peut pas y échapper.

Ukankei, les érables rouges

Il existe des endroits réputés où le paysage est particulièrement magnifique. Ce week-end nous en avons visité un, Ukankei près de Mitsu. Plus simplement, il y a le Korakuen  (jardin d'Okayama). Dans l'album d'automne, il y a quelques photos qui y ont été prises  en décembre dernier.
L'automne japonais est très long et très beau et on a alors une seule envie, en profiter au maximum avant l'arrivée de l'hiver, (ohalala nooooooooon , ça va recommencer à cailler!!!).

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
19 novembre 2005 6 19 /11 /novembre /2005 04:22

Le jeudi 17 novembre était aussi le 3e jeudi du mois donc le jour du Beaujolais nouveau !!!  Cet événement est très fêté au Japon car les japonais raffolent de ce vin et « Beaujolais nouveau » fait partie des quelques mots français que la majorité des japonais comprennent  (avec, entre autre, Paris, Chirac, Mont Saint Michel, Baccarat, Catherine Deneuve et Louis Vuitton). Dès la veille de ce jour tant attendu, on peut voir dans les magasins que le Beaujolais sera là à 0H00 (les magasins ferment tard au Japon !) et le lendemain, dans les supermarchés, tout le monde repart avec sa bouteille ou demi bouteille.
Quant à moi, pour la deuxième année consécutive, je ne participerai pas à cette grande fête pour la simple et bonne raison que le beaujolais nouveau est vendu beaucoup trop cher ici. Il faut compter 1000 yens (7 euros) pour une 1/2 bouteille et minimum de 1800 yens (13 euros) pour une bouteille (la photo date de 2004 mais les prix n’ont pas diminué cette année !). C’est une peu exagéré vous ne trouvez pas, de profiter que les gens aiment ça pour leur vendre trop cher ? bien sur le vin est plus cher au Japon qu’en France mais pour ce prix (1800 yens environ) on trouve ici des Bourgognes pinot noir, des Bordeaux et autres vins très corrects.
Question :  à qui cette « arnaque » profite-t-elle ?

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 07:31

Les villas internationales sont des lieux de résidences temporaires spécialement conçues pour accueillir les étrangers. Toutefois vos amis japonais pourront y séjourner s’ils vous accompagnent. Aller passer un week-end dans ces maisons est fort agréable, d’autant plus que l’emplacement de chacune d’elle a été bien choisi et permet de visiter différentes parties de la préfecture d’Okayama. Il y a 5 villas dans la préfecture, à la montagne ou au bord de mer, à vous de choisir : Hattoji, Fukiya, Ushimado, Shiraishi et Takebe.
L’autre point intéressant est le prix : 3000 yens par personne (un peu moins pour les étudiants et les membres). Ce n’est vraiment pas cher pour le Japon. Pour ce prix la vous pourrez avoir une chambre, de style occidental et/ou japonais. Pour les pièces communes vous partagerez la cuisine, les toilettes et la salle de bain. Rien de mieux pour rencontrer des gens sympas !
Un détail très important : le début des réservations commence 2 mois en avance pour chaque villa. Si vous voulez réserver pour un week-end précis, n’attendez pas la dernière minute. C’est souvent vite plein, surtout pendant les périodes de vacances.
Toutes les infos en « angliche » pour faire votre réservation sur la page Internet suivante : http://www.harenet.ne.jp/villa/

 

 

 

 

Repost 0
18 novembre 2005 5 18 /11 /novembre /2005 02:17

Outre le riz, qui est cultivé partout où il peut pousser, Okayama à deux autres spécialités très renommées, les pêches blanches (momo) et le raisin, généralement du muscat.
L
es pêches sont très bonnes, très sucrées, énormes et très chères. Le raisin est aussi très bon, très sucré, très gros et très cher! En effet, payer 800 yens (5,80 euros)  pour 2 pêches ou 600 yens (4,40 euros) pour une grappe de raisin  c'est plutôt une bonne affaire!
Et pourquoi donc ? parce que le raisin pousse sous serre, parce que les Japonais préférant les gros grains, lorsque les grappes se forment, des grains sont ôtés à la main un par un pour permettre aux autres de devenir plus gros!!  Parce que les pêches, dès leur formation, sont emballées une par une dans des petits sacs en papier. On peut se demander pourquoi prendre autant de précaution alors que le climat est quand même idéal par ici ? Peut-être à cause de toutes les charmantes bestioles que l'on peut y rencontrer!!!!!! 

En tout cas cette ville étant peuplée de gens aimables, on ne manque pas de croiser quelqu'un dont le fils du cousin de la sœur produit pêche ou raisin et qui vous en offre de bon cœur et avec un peu de fierté mais il y a de quoi n'est ce pas?

 

 

 

 

Repost 0
Published by Elle - dans manger
commenter cet article
13 novembre 2005 7 13 /11 /novembre /2005 00:00

Il existe un moyen très pratique de réserver des hôtels dans tout le Japon. C'est par Internet grâce au site jalan.net 

Comme il faut s'inscrire et que le site est en japonais, il est indispensable de demander l'aide de quelqu'un qui le parle (et le lit!) si on ne peut pas le faire soi-même bien sur!. 

Une fois rentré votre nom, adresse etc., choisi un mot de passe et donné une adresse émail, il ne reste plus qu'à choisir l'hôtel (enfin presque). Il faut choisir la préfecture puis l'endroit précis ou l'on veut réserver en cliquant sur une carte schématique du japon. Ensuite entrer la date, le nombre de nuit, de personnes et de chambres. Les autres options ne sont pas indispensables (repas, prix…), le choix étant redonné ensuite.

 

 On obtient alors les photos des hôtels, les prix des chambres et le plan de localisation. L'utilisation de l'outil de traduction google (merci google) permet de vérifier qu'il s'agit d'une chambre western style ou japonaise, qu'il y a ou non des toilettes et une salle de bain dans la chambre (c'est systématique dans les business hôtels mais plutôt rare dans les ryokans, cad les hôtels traditionnels japonais), si le prix comprend le petit déjeuner, le dîner, les deux ou ni l'un ni l'autre. Il faut donc choisir le type de chambre (valider) et ensuite valider (encore) pour (re)choisir la date de réservation dans un calendrier. Ensuite, après avoir entré l'adresse émail et code d'accès perso, apparaît le formulaire de réservation avec nos données et les caractéristiques de la réservation, il faut y indiquer l'heure d'arrivée prévue. 

Une fois la réservation faite, on peut imprimer un récapitulatif de la commande avec l'adresse de l'hôtel (très pratique pour montrer aux autochtones quand on est complètement perdu au fin fond du japon profond ou d'une ville tentaculaire) et un mail de confirmation est envoyé, auquel logiquement vous ne comprenez rien, surtout si votre messagerie ne prend pas ne compte les caractères japonais. 

Voilà, ce moyen est très pratique car il n'y a pas d'argent à avancer, on paye en arrivant. Il y a des prix très intéressants, surtout  si, voyageant en couple, on réserve un lit double au lieu de lits jumeaux. Enfin, ce site donne des points à chaque réservation qui permettent d'obtenir des réductions sur les réservations suivantes, environ 10%. 

Il existe bien sur d'autres moyens de réserver un hôtel, le téléphone évidemment mais pas toujours pratique dans les petits ryokans ou les gens ne parlent que japonais, et l'office du tourisme de l'endroit que vous visitez qui vous conseille un hôtel et peut faire la réservation pour vous. 

Repost 0
12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00

 C'est un coin du nord de la préfecture d'Okayama qui est exceptionnel, et ce pour deux raisons ; ya des prés dans lesquels il y a des vaches! Dans un endroit qui s'appelle Jersey-land (comme Disneyland), il y a un restaurant et une boutique qui vend des yaourts, des glaces et des cheese-cakes dont le goût rappelle fortement celui du gâteau au vin blanc pour ceux qui ont eu la chance un jour d'en goûter! Malheureusement, pas l'ombre d'un fromage!

Derrière tout ça, on peut visiter l'élevage de vaches jersey en automne et hiver ou voir les vaches déambuler dans les champs et regarder passer les touristes au printemps et en automne. En toile de fond il y a les montagnes, enfin des grandes collines avant de les monter et des montagnes quand on en redescend, les jambes fourbues par les marches et les pentes à 70°. La rando au Japon, c'est pas de la rigolade!

Il existe aussi un endroit (Kogen quelque chose) ou l'on peut louer des vélos pour faire un circuit au pied des montagnes, un onsen (thermes) avec des bains extérieurs et des pistes de ski.

L'idéal à mon avis est d'y aller passer un week-end, en automne parce que c'est très beau (mais au printemps ça doit être chouette aussi) en réservant une nuit dans une pension ou un hôtel.

 

 

Repost 0
10 novembre 2005 4 10 /11 /novembre /2005 15:49
Vivre au Japon avec une personne qui n'aime pas les nouilles en bouillon (râmen, udon, soba) c'est très frustrant certains jours. Imaginez vous par exemple dans une ville japonaise inconnue, il est midi et votre estomac émet des bruits qui suggèrent que vous êtes très proche de l’hypoglycémie. Alors vous êtes prêts à vous précipiter dans la première gargote venue. Mais Elle vous répond : Ha non pas ici ! Ils ne font que des râmen !
Comme vous ne pouvez pas l’abandonner (Elle) sur le trottoir et aller baffrer ses succulentes nouilles tout seul, vous acquiescez et après encore une bonne heure et demie vous trouvez enfin un restaurant qui réponds aux critères gustatifs de Elle.
Mais de temps en temps me viens une envie incontrôlable de nouilles en bouillon. Ne pouvant dignement pas filer en douce au resto manger un bol de nouilles, il a fallu que je développe un argument béton contre lequel toute sa réticence s’envole : ce soir c’est moi qui fais la cuisine !.
Alors je vous livre maintenant ma recette de nouille au bouillon. Cette recette séculaire et jalousement gardée par des générations de Japonais est hautement sophistiquée. Gare à ceux qui voudraient la réaliser ! Patience et rigueur vous seront nécessaires…



1



2




3



4

Bon appétit

 

Repost 0
Published by Lui - dans manger
commenter cet article
9 novembre 2005 3 09 /11 /novembre /2005 00:00

Le village d’Hattoji se trouve au Nord Est d’Okayama. C’est ce qu’on appelle un « furusato » village qui correspond à village ancien, souvent en ruine et/ou restauré. On peut donc y voir des maisons de l’avant guerre (2eme Guerre Mondiale), ce qui est très très rare au Japon. En japonais le mot « furusato » à également une connotation nostalgique de l’époque où il faisait bon vivre à la campagne.
A Hattoji il y a peu de chose à voir. Quelques jolies maisons anciennes qui semblent abandonnées comme à peu près tout le reste du village. C’est cet état d’abandon qui fait, je trouve, tout le charme de ce village. Quand vous vous trouvez au « milieu » du village, vous vous sentez vraiment loin de tout et vraiment au plus profond du Japon rural. Pour profiter pleinement de cette atmosphère rien de mieux que d’y faire une retraite pendant 2 jours. Vous pourrez alors loger à la villa internationale. N’oubliez pas de faire vos provisions car il n’y a aucune épicerie à moins de 15 km ! A la sortie du village il y a toutefois une auberge ou la nourriture est excellente.

 

 

 

 

 

Repost 0