Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

9 décembre 2005 5 09 /12 /décembre /2005 04:57
PlaqueminierDes kakis, des kakis, partout des kakis. Les mois octobre et novembre sont les mois du kaki. Dans les supermarchés, yen a plein, on se demande qui les achète car tout le monde en a dans son jardin (et quand on en a pas, on fini toujours par s'en faire donner). Le kaki, pour moi, c'est surtout très beau, il y en a des plutôt rond et des plutôt allongés. Il y en a aussi des presque carré mais on nous a dis qu'ils avaient été modifiés (sélectionnés?) pour prendre moins de place dans les cagettes !!
Il paraît qu'en France on les trouve très murs, qui se mangent à la petite cuillère. Ici, ils sont toujours plus fermes, ça ressemble plus à une pomme. En fait, je ne sais pas si les Japonais les mangent frais, je crois que la plupart des gens les font sécher ; il faut les accrocher en guirlande à une ficelle et les faire sécher dehors. Comme le temps se rafraîchi à cette période, les gens ont ressorti les caleçons longs et quand on se promène dans la campagne japonaise, il n'est pas rare de voir sécher, ensemble, les kakis et les caleçons.
Kakis et Daikons entrain de sécherPlaqueminier et pagode
Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
8 décembre 2005 4 08 /12 /décembre /2005 03:43

Une de nos collègues de retour de week-end à Takayama dans la préfecture de Gifu (un peu au N-O de Kyoto) nous a rapporté en souvenir des sarubobo.

Un sarubobo est un porte-bonheur comme on en trouve beaucoup au Japon. Même s’il est typique de la ville de Takayama, je pense qu’on doit en trouver un peu partout car il est célèbre dans tout le Japon. En effet, porter ce gris-gris vous permettra bien des choses comme d’éloigner le mal, d’avoir une vie joyeuse, et aussi d’avoir un accouchement facile et sans douleur…pour les engelures il ne fait rien par contre :(

Le sarubobo représente un bébé singe (singe = saru en japonais). Il est généralement fait de tissu de couleur rouge et sa figure n’est jamais représentée. Mais commerce oblige, on le trouve maintenant sous toutes les formes.

sarubobo

Nous, nous avons eu droit au sarubobo sucette, miam...

 

 

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
7 décembre 2005 3 07 /12 /décembre /2005 08:13
la cascade KambaLa cascade Kamba est un endroit touristique de la préfecture d'Okayama, c'est sur la route de Hiruzen et Yubara (carte). Elle est réputée car il y a des macaques du Japon. Bien sur on y est allé, au printemps dernier. À l'entrée (car il y a un accès payant au site), la personne nous a expliqué que les singes n'étaient pas là mais qu'on pourrait toujours manger des fraises des bois car il y en avait plein. Les singes, eux, viennent en automne, ils préfèrent les marrons ! Même sans les singes, ça valait le coup, l'endroit est joli.

macaques du JaponOn y est retourné en automne et oui, ils étaient là!. C'est vraiment marrant d'en voir autant et de les voir de si près, il y en a des dizaines. Ils sont sauvages, ils vivent dans les montagnes autour de la cascade et descendent pour manger.

Macaque du Japon, kamba falls

macaques du japon, Kamba falls
Repost 0
5 décembre 2005 1 05 /12 /décembre /2005 09:39

Ca y est c'est reparti pour un tour!
Après avoir eu très très chaud cet été, il fait très très froid!!!
D'accord c'est pas la Sibérie, c'est même pas la France, mais quand même il doit faire 3-4 °C aujourd'hui. D'ailleurs j'y pense, la "weather Pixie" dans le coin en haut à gauche de notre blog saura vous renseigner mieux que moi. C'est un fait, même s’il ne gèle pas souvent dans notre région à climat subtropical (il parait) on souffre beaucoup du froid. C'est uniquement dû au fait que les maisons sont :
1-  mal isolées, elles sont même en « cagette » (sûrement à cause des tremblements de terre).
2-  mal chauffées. Pour ce dernier point c'est même assez incroyable, dans aucun appartement il n'y a de chauffage central et quand on le fait remarquer à des amis japonais, ils répondent " si si, ça existe ; à Hokkaido les maisons sont chauffées comme ça" alors d'accord mais Hokkaido c'est tout au Nord et il y fait 13°C en août et en hiver y’a la banquise…

Donc ici pour se chauffer, pas de chauffage central mais deux systèmes moyennement performants. D'abord Celui que nous avons depuis notre arrivée; le poêle à pétrole, ça ne marche pas trop mal quand la température n'est pas trop basse. On peut chauffer l'appartement rapidement, ça ne sent pas trop fort l’essence. Le problème c'est que quand il fait très froid ça ne suffit plus. De plus, on ne le laisse pas en route la nuit (pour des raisons de sécurité mais aussi parce qu’il sonne puis s'arrête toutes les trois heures et on ne sais pas comment le déprogrammer : notice en japonais). Donc environ ½ heure après l'avoir éteint, la température est bigrement redescendue (à cause de l'isolation inexistante) et le matin, houlala le matin… par exemple ce matin il faisait 9°C dans la chambre.
Le deuxième système, c'est la clim réversible, on ne l'avait pas l'an dernier mais ça y est, cet été on a craqué donc on est pourvu. Par contre au travail il n'y a que ça dans toutes les pièces et les couloirs ne sont pas chauffés (et les
toilettes
non plus…). C'est pas mal comme système mais déjà ça coûte cher à l'installation et à l'utilisation et en plus ça souffle de l'air très chaud en haut de la pièce (on a la tête qui chauffe) et le sol est gelé. L'hiver dernier on a même attrapé des engelures aux pieds !

Alors pourquoi? C'est parce que finalement l'hiver ne dure pas si longtemps et parce que vu que la clim est indispensable en été, autant que ça serve aussi en hiver. Et puis au japon, on est très proche de la nature et des saisons : l'été il fait chaud et l'hiver il fait froid et c'est comme ça!

poêle à pétrole

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
3 décembre 2005 6 03 /12 /décembre /2005 13:43
On nous demande souvent quel est le coût de la vie au japon. Nous venons d’acheter quelques produits d’importation pour organiser un repas français avec des amis japonais. Voici un tableau des prix de ces différentes choses.
 
produits
marque
poids
prix en yen
Prix en Euros
(1 €=141,02 ¥
 valeur du change
 au 03/12/2005)
prix moyen en Euros dans un supermarché français
café expresso
Lavazza
250g
798
5,66
3
kiri
Bel
120g (6 portions)
260
1,84
1,4
apéricube
Bel
125g (24 cubes)
312
2,21
1,82
camenbert
Mon Père ?
250g
777
5,51
2
olives verte
Crespo
200g (égoutté)
297
2,11
1,46
boite de bouillon cube
Maggi
400g (énorme!)
941
6,67
7
vanille
?
1 gousse
479
3,39
1,81
moutarde
Maille
215g
365
2,59
1
champignons de Paris
Lutèce ?
170 (égoutté)
357
2,53
1
tagliatelle
Barilla
500g
547
3,88
1,29
confiture d'abricot
streamline ?
450g
437
3,10
1,5
cornichon au vinaigre
Figaro ?
190g (égoutté)
397
2,82
2
terrine de lapin au serpolet
Hénaff
180g
677
4,80
2,25
 
 
 
 
 
 
 
 
TOTAL =
6907 Yens
48,98 Euros
27,53 Euros
soit 3882 Yens
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
Conclusions:
1.       le prix des choses d’importation est élevé. Pas loin du double du prix français.
2.       je ne comprends par pourquoi la vanille est plus chère au Japon qu’en France !? c’est vrai, ça pousse où la vanille ?
3.       A part nous, je ne sais pas qui mange de la terrine de lapin sachant que la plupart des japonais considèrent que c’est un animal de compagnie.
4.       le plus dur quand on vit ici, c’est le prix du camembert. Et encore, je ne vous parle pas du vin
5.       Il vaut mieux se nourrir de nouilles au bouillon !

 
 
Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
2 décembre 2005 5 02 /12 /décembre /2005 07:44

Shiraishi est une des très nombreuses (je ne sais pas combien il y en a exactement, sûrement des centaines) toutes petites îles de la mer intérieure, appelée Mer de Seto ( 瀬戸内海 ), située entre l’île principale du Japon (Honshu) où se trouve Okayama et la grosse île de Shikoku en face.
Pour se rendre à Shiraishi, il faut prendre un ferry depuis la ville de Kasaoka (A l'ouest de la préfecture; voir carte). Il y en a plusieurs par jour dans les deux sens. Le port se situe à 5 minutes à pied de la gare JR. Attention le dernier ferry, le soir, part de Shiraishi vers 17h30 (horaires détaillés).

L'île est toute petite. Il n'y a presque pas de voitures, une seule petite épicerie et seulement quelques dizaines de maisons formant un petit village de pêcheurs très calme. 

Bien que puissiez faire le tour de l’île en une journée, je vous conseille de rester une nuit à la Villa internationale où vous pourrez profiter du coucher de soleil sur la mer, allongés dans une des chaises longues de la large terrasse.

Il y a deux choses à faire sur Shiraishi : se promener sur les plages de sables blancs, et regarder les eaux bleus turquoises. Pour les plus sportifs, il faut absolument monter la petite montagne se situant au milieu de l’île. Au sommet on peut profiter d’une magnifique vue à 360° sur la Mer de Seto.
la terrasse de la villa internationaleune plagela plage principaletout en haut

 

Repost 0
1 décembre 2005 4 01 /12 /décembre /2005 01:59

Bien sur il y a déjà pas mal d'articles sur Internet concernant les toilettes japonaises mais tant pis, j'en écris un quand même, au cas ou mes nombreux lecteurs (!) seraient intéressés, parce que franchement c'est quelque chose.
Il y a deux sortes de toilettes, les japonaises et les "western style". Les japonaises, c'est comme les toilettes "turques" de chez nous sauf qu'on ne prend pas un bain de pied quand on tire la chasse. Il y a des avantages à ces toilettes notamment dans les lieux publics d'un point de vue de l'hygiène mais par contre, comment dire… c'est un peu bruyant, pas très discret quoi! C'est pourquoi les dames japonaises, c'est ce que j'ai constaté en tout cas, tirent la chasse tout du long qu'elles sont aux toilettes. Horreur vous dites! Quel gaspillage d'eau, c'est une honte! Et oui je suis bien d'accord mais il n'empêche qu'après avoir croisé plusieurs fois des regards gênés en sortant des toilettes, maintenant je le fais aussi! Heureusement, il y a souvent une petite musique qui se met en marche quand on entre, ou un bruit de cascade, de mer… qui sert à couvrir d'autres bruits plus gênants, magnifique non? Et c'est valable aussi dans les "western style".
L
es "western style" ressemblent aux toilettes classiques mais avec quelques améliorations : une télécommande pour déclencher des petits jets d'eau adroitement dirigés. On peut régler la température, la pression, la durée… c'est une mini cure thermale! Mon conseil du jour : ne surtout pas le lever brusquement sous l'effet de la surprise ; c'est l'inondation assurée.
L'option que je préfère, c'est le siège chauffant! Un vrai bonheur dans un pays aussi mal chauffé que le Japon.
Bon toutes les WC ne possèdent pas ces options mais par contre presque tous ont ce petit robinet au-dessus de la cuvette, qui se déclenche avec la chasse d'eau et permet de se laver les mains : l'eau usagée remplit ensuite le réservoir. Pratique!!!

western style western style aussijapanese style, toilettes publiques

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
30 novembre 2005 3 30 /11 /novembre /2005 01:22

Hier, ça faisait un an jour pour jour qu'on habite au Japon. Le 29 novembre 2004 on est arrivés à Okayama, on passait notre première nuit au Royal Hôtel et on a mangé au MacDo tout près.
Hier soir, 29 novembre 2005, on était chez des amis japonais pour manger un Nabé.
Conclusion, ça vaut le coup de rester un an au Japon parceque le Nabé c'est meilleur que le MacDo.

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
28 novembre 2005 1 28 /11 /novembre /2005 08:09

Je me pose souvent des questions existentielles et profondes sur la marche du Monde, mais j’avoue que de temps en temps des questions plus superficielles, telle que celle qui suit, me traversent l’esprit et demeurent sans réponse : Pourquoi les boites de vaches qui rit vendues au Japon sont intitulées en anglais « the laughing cow » ? (sous titre en japonais ラ一フィング カウ qui phonétiquement se dit à peu près « lôfingu cawu »).
Alors que tout le monde le sait, ce magnifique fromage (heu ? c’est vraiment du fromage ?) a été créé par un Français et continue d’être fabriqué au pays des fromages qui puent…Cocorico ! (c’est d’ailleurs marqué en bas sur le couvercle : フランス から = fabriqué en France).
Cela m’intrigue d’autant plus que les Japonais (en général) ne semblent pas plus aptes pour parler la langue de Shakespeare que celle de Molière. On ne peut pas non plus croire que les Japonais, qui sont des gens sérieux, pensent sérieusement que les Anglais savent faire du fromage. Ils ont déjà la jelly, qu’ils nous laissent le fromage ! C’est alors peut être parce que les japonais ont du mal à dire le mot « vache ». Pourtant ils collent des mots français, qu’ils ne comprennent pas, partout où ils peuvent, pour être « dans le coup* ».
Je cherche, je cherche…
Mais bon sang c’est bien sur. En écrivant le nom du produit en anglais on peut sous entendre que si vous mangez ce produit vous serez beau, grand et fort comme un américain !   ;-)
Ouais, vous allez me dire, mais la petite ligne qui dit « fabriqué en France » alors ?
Ben je ne sais pas, de toute façon, personne ne les lit les petites lignes...

vache qui rit japonaise

 


 *équivalent français de fashion

et vous, vous avez une idée ?

 

 

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
25 novembre 2005 5 25 /11 /novembre /2005 07:29

Si on peut trouver ce type de réchaud en France (à condition d’avoir un quartier asiatique à proximité et donc d’habiter dans une grande ville…), cet ustensile est quand même assez rare sur les tables des chaumières françaises. Au Japon, il en va tout autrement. Je dirai même que le réchaud de table est indispensable à qui veut vivre au Japon. Un grand nombre de recettes japonaises nécessite l’utilisation de cet appareil : shabushabu, sukiyaki, ou encore toutes sortes de nabe…rien que de l’écrire j’en bave sur mon clavier. Vous allez me dire qu’on peut très bien faire cuire les aliments avant de les apporter sur la table. Mais NON, c’est justement ce qui fait tout le plaisir du réchaud de table, c’est que c’est amusant. De la même manière qu’en France nous avons la fondue dans laquelle il ne faut pas perdre son bout de pain, ici on essaiera toujours d’attraper le tôfu ou le shitake du voisin (discrètement bien sur) ! 
Un autre atout de cet appareil c’est qu’on peut l’emmener partout. Finis les malheureux sandwichs japonais sur l’aire de repos de l’autoroute, un autre monde s’ouvre à vous ! Celui de la nouille instantanée par exemple…
Enfin un petit conseil. N’oubliez pas d’acheter quelques cartouches de gaz d’avance car rien n’est plus désagréable que de s’arrêter en plein festin. いただきます !

 

 

Repost 0