Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 11:51

Nous voici rentrés à la maison !!! 

Cela fait toujours drôle de dire ça quand on habite à 10 000 kilomètres de la France, mais pour l’instant et encore pour un certain temps, Okayama, c’est chez nous. 
Je me rappelle l’année dernière où nous avions passé notre nuit du 31 décembre connectés à Internet et où notre famille nous avait vu passer en direct dans l’année 2005 avec 8 heures d’avance sur eux. Je me rappelle aussi notre tentative d’entendre les 108 coups de cloches donnés au temple le plus proche, avant que le froid nous fasse rentrer très vite, et également notre découverte du mochi que nous avions voulu manger cru car nous ne savions pas alors ce que c’était !!! 
Pour les fêtes de fin d’années 2005-2006 nous étions donc en France et je dois le dire, l’ambiance fut bien plus joyeuse et festive. Grand merci à ceux qui y ont contribué !!! 
Mais maintenant adieu, foie gras, escargots, champagne, plateau de fromage, volailles rôties, boudins blancs, montagnes de chocolats, saumon fumé, sorbets, buches… et bonjour riz blanc, ramen, soba, udon, tonkatsu, katsudon, konnyaku, tsukemono…non, non, n’y voyez pas de déception, j’adore la nourriture japonaise, et puis on a rapporté quelques rations de survie dans nos bagages   ;-)  

Enfin, quelquechose nous a fait vraiment plaisir quand nous sommes arrivés hier soir à la maison. Nous avions des cartes de vœux japonaises dans notre boite aux lettres !!!  
Les vœux de bonne année au Japon  sont très particuliers. Tout le monde écrit et poste ses cartes de voeux (nengajoo) en décembre. La Poste collecte toutes les cartes de vœux du Japon et les distribue le 1er janvier. 
Mais comment font les facteurs pour s’y retrouver ? Ca semble assez simple. Tout d’abord les cartes ont toutes la même taille, ensuite pour faciliter la collecte, en décembre, la moitié gauche des boites aux lettres dans la rue destinées à recevoir le courrier est alors réservée aux seules cartes de vœux, enfin ces dernières sont souvent pré-timbrées et porte le signe 年賀. Cette année il y a aussi un petit chien de dessiné parce que c’est l’année du chien qui commence.

 Et voila toutes les cartes arrivent le 1er janvier. Ainsi on commence vraiment bien l’année ! 

A notre tour, à vous tous, on souhaite une bonne année 2006 et en japonais   :
あけまして おめでとう ございます

Repost 0
Published by Nous - dans vivre
commenter cet article
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 10:00

mais rendez-vous dès le 3 janvier pour la suite...

Repost 0
Published by Nous - dans vivre
commenter cet article
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 03:26

sachet contenant des Yuzu à mettre dans le bain



Aujourd'hui, c'est le solstice d'hiver, Tôji (冬至). Solstices et Équinoxes semblent avoir beaucoup d'importance au Japon, d'ailleurs pour l'équinoxe d'automne, le 23 septembre, et pour celle de printemps, le 21 mars, c'est férié! mais pas pour les solstices! Dommage!
Pour le solstice d'hiver, il est d'usage de prendre un bain bien chaud avec des Yuzu. Le Yuzu est une sorte de clémentine-orange, un peu acide mais très parfumé à la peau jaune, du coup le bain sent très bon et réchauffe bien (or on sait ô combien c'est nécessaire n'est-ce-pas?, d'ailleurs ce matin il neige à gros flocons!). On trouve des Yuzu dans les supermarchés déjà emballés dans un petit sachet fait pour le bain (voir la photo) mais il y a un parfum de synthèse sur le sachet pas génial. Mieux vaut simplement utiliser les Yuzu "nature".


Il neige sur Okayama




Tant qu'on y est, voici quelques dates particulières du calendrier japonais pour cette période:

*Le 8 novembre, ça sent l'hiver !, Rittô (立冬).
*Le 23 novembre, il neige un peu, la pluie s'est changée en neige, Shôsetsu (小雪).
*Le 8 décembre, il neige beaucoup, ce sont les grandes neiges, Daisetsu (大雪 ).
*Le 6 janvier, c'est la période la plus froide de l'année (arghhh!) Shôkan (小寒 ).

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 08:23

C'est la fin de l'année, on fait "Bonenkai", la fête quoi!. En général, il s'agit d'un repas que l'on fait avec ses collègues, amis etc… si j'ai bien tout compris. On peut faire plusieurs fois Bonenkai (avec des gens différents) c'est pourquoi ça commence dès le début du mois de décembre. Les restos à cette période sont plutôt bien remplis.
Repas de fin d'année en plastique ahahah!Le but de Bonenkai est d'oublier tous les soucis de l'année qui se termine, et, effectivement, ça a l'air de marcher puisqu'à la fin du repas, il y en a toujours qui ont même oublié ou ils habitent!

Nous on a fêté trois fois Bonenkai. La première c'était avec le travail. C'était très amusant car c'est la deuxième année qu'on y assiste et ça s'est passé exactement comme l'an dernier : une soirée assez protocolaire avec tenue correcte souhaitée, des dizaines de tables rondes, un repas qui commence à  6 heures 30 précises et qui est excellent. A 7 heures, un huluberlu déguisé flanqué de deux mères Noël en mini jupe arrive en hurlant dans un micro et procède au tirage au sort de cadeaux pour les invités. Petite particularité cette année, contrairement à l'an dernier, on a gagné un lot!!! Des entrées à un parc d'attraction, le Tivoli à Kurashiki!!! À 8 heures (pile) le tirage est terminé et on nous met à la porte sans même avoir le temps de finir son verre! D'ailleurs en parlant de ça, j'avais dis dans un précédent article que je ne boirais pas de beaujolais cette année et bien c'était faux car on a fait toute la soirée au Beaujolais nouveau.

La deuxième c'était avec le cours de japonais. Un dimanche après-midi, pas d'alcles toupies ool cette fois-ci mais de très bonnes choses à manger, des danses folkloriques et des chants etc… très sympa. À cette occasion on nous a offert des toupies (et puis on nous en a encore offert plus tard, quelqu'un d'autre, je pense que c'est traditionnel pour la fin d'année).

La troisième c'était hier soir avec un couple d'amis japonais. Nous avons mangé dans un Yakitori, c'était très bien, mais entre le tendon de bœuf bouilli et le cartilage de poulet frit … j'ai de loin préféré les brochettes de volaille et les pattes de poulpes frites. Nous avons ensuite été dans un bar pour finir la soirée. Ca y est, on connaît un bar dans Okayama!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
20 décembre 2005 2 20 /12 /décembre /2005 01:46

Hier je suis allée chez le coiffeur. Ça n'était pas la première fois au Japon, et à chaque fois je ne saurais dire si j'adore ça ou si je déteste! Disons que si je ne tiens compte ni du prix, ni du résultat, j'adore ça! 
Il y a au Japon et à Okayama en particulier, des dizaines et des dizaines de coiffeurs, qui sont ouverts 7 jours sur 7 et très tard le soir. Aller chez le coiffeur, c'est comme jouer au golf, c'est un sport national. Jusqu'à présent j'en ai testé deux. Le premier… bon, le deuxième… Enfin chez tous c'est pareil, les coupes sont impeccables, rapides et originale mais les colorations c'est une autre affaire. Elles vont du jaune-orangé au noir en passant par tous les bruns-rouges possibles. Lorsque l'on demande un châtain clair naturel, le coiffeur présente un magnifique rouge-auburn pas très très naturel. A sa décharge disons qu'un châtain clair naturel ça n'existe pas au Japon.
Donc hier, après une bonne demi-heure de conciliabule entre tous les coiffeurs du salon, j'ai eu droit à 3 colorations différentes "pointes-racines-longueurs" pour rattraper les précédents dégâts de leurs collègues. Au final, il ont réussi l'exploit suivant : mes cheveux sont châtains sous les néons et auburn sous les ampoules : deux pour le prix de …..hum…il faut dire qu'ils m'avaient présenté le devis avant c'est pour dire.
Mais tous ça est largement compensé par les deux heures de réel bonheur que j'ai passé dans cette boutique : les personnes sont aux petits soins (comme partout en fait), le thé est offert bien sur, pour le shampoing (qui dure 10 bonnes minutes) le siège, très confortable, s'allonge complètement,  on nous met un petit voile sur le visage pour éviter les éclaboussures et une couverture sur les jambes pour se sentir bien! Et puis ensuite, on a droit à un massage du cuir chevelu et du dos. Pas mal non?
Alors finalement faut-il croire ou non ce coiffeur de quartier parisien qui nous avait dit (il l'a vraiment dit!) " Méfiez vous des coiffeurs japonais, ils n'ont pas bonne réputation" ???

Repost 0
Published by Elle - dans vivre
commenter cet article
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 12:56

Cet après midi nous avons visité le musée dédié au kabutogani dans la ville de Kasaoka (carte).

Chapitre 1 : Kabutogani = kabuto (casque) + kani (crabe).
C’est donc une tête de crabe avec un casque, non, non pas un CRS, une vraie bestiole du doux nom de Tachypleus tridentatus et plus connu en français sous le nom de limule. Pour ceux qui voient toujours pas ce que c’est, c’est un animal qui vit dans les océans depuis des centaines de millions d’années, aussi vieux que les dinosaures, voir chapitre 3, et qui ressemble fort à un crabe mais avec 10 pattes et d’autres caractéristiques appartenant aux araignées. Ce genre de bestiole n’étant visible que sur la côte Est des USA, en Asie du Sud Est et sur certaines côtes du Sud du Japon, nous sommes donc allés rendre visite à ces charmantes bestioles pour en apprendre un peu plus et surtout en voir pour de vrai comme on dit (vous en apprenez des trucs avec moi, hein ? ). A propos du musée : la visite est intéressante, les textes sont en japonais mais on a droit à un dépliant en anglais, tout est fait pour que des gosses de 5 ans comprennent et enfin vous pouvez visiter la nurserie des limules et voir les bestioles se débattre joyeusement dans des aquariums.



Tout était pour le mieux quand est arrivée…


Chapitre 2 : … la horde sauvage.
Nous étions tranquillement installés dans la salle principale du musée à essayer de comprendre, avec notre japonais rudimentaire, un film narrant la charmante vie des limules qui se résume à bouffer des vers des sables, se reproduire, et s’échouer sur une plage pour se faire bouffer à leur tour par les mouettes quand une horde de gamins japonais, d’un âge compris à vue d’œil entre 7 et 10 ans, est arrivée. Dès leur entrée, digne des hordes de Attila, ils ont considéré le musée comme un parc d’amusement où hurler, sauter, courir et jouer à cache-cache était ce qu’il y avait de plus naturel à faire dans ce lieu qui était très calme 5 minutes auparavant. Les autres visiteurs ainsi que les parents des enfants sont restés stoïques, comme toujours au Japon, et 10 minutes plus tard, la visite « éclair » finie, tout ce petit monde est remonté dans le bus qui les attendait sur le parking. 

Chapitre 3 : Jurassik Park.
Pour nous remettre de nos émotions ; nous sommes allés faire un petit tour dans le jardin du musée et nous sommes tombés nez à gueule avec des dinosaures. En effet, les concepteurs du musée pensant peut être qu’un musée exclusivement consacrée à la limule n’était pas suffisamment attirant, vendeur, intéressant etc., ils se sont dit : "puisque les limules sont aussi vieilles que les dinosaures, pourquoi ne pas y mettre des dinosaures !" *
Le résultat en photo…



Voila une journée bien remplie.


 *traduction japonais-français approximative

Repost 0
16 décembre 2005 5 16 /12 /décembre /2005 07:29

Aujourd'hui on fait le tour du Japon, enfin, principalement de la préfecture d'Okayama (mais pas que) d'une manière un peu particulière. Je ne dirai rien de plus dans l'article ; tout est dans le nouvel album photo.  J'y montre des endroits dont on a pas encore parlé, mais ça viendra, patience. Je le mettrai à jour régulièrement puisqu'on est loin d'avoir visité tout le Japon. Dernière info, quand elles sont neuves, elles sont toutes en couleurs...

Repost 0
14 décembre 2005 3 14 /12 /décembre /2005 08:55

Dans la commune de Bizen, qui est plus connu pour ses poteries, à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Okayama (carte), il y a également une forge où l'on fabrique d'authentiques sabres japonais, les mêmes qui sont largement utilisés dans les films de samouraïs et plus récemment remis au goût du jour dans des films comme Kill Bill.
Donc dans cette fabrique on peut suivre pas à pas la conception de ces objets. Je ne suis pas personnellement un fan de sabres, mais j'avoue qu'une fois finis, c’est vraiment magnifique. En assistant à quelques mètres à toutes les étapes que sont la transformation du minerai en une lame sans défaut, la gravure, le polissage, la fabrication de l’étui ou du manche…vous pourrez passer un très intéressant après midi dans cet endroit. 
 
Personnellement j’ai beaucoup apprécie le moment où l’on fabrique la lame mais également l’accueil de tous les artisans qui ont été d’une grande patience dans leurs explications. Notre japonais est encore à perfectionner ;-)
Enfin, n’oubliez pas non plus de visiter un des bâtiments annexes, où sont exposés des sabres réalisés par les plus grands maîtres japonais. Ces expos changent régulièrement. Quand nous y sommes allés, des poignards courts de toute beauté étaient exposés. (Site Internet de la forge en anglais).

 

Repost 0
13 décembre 2005 2 13 /12 /décembre /2005 09:16

Aujourd'hui, une petite question : comment sort ce blog sur l'écran de votre ordinateur?

Est-ce que ça donne la même chose que sur le mien? Comme sur la photo ci-dessous? Est-ce que l'affichage est plus petit ou, au contraire, est-ce que les colonnes de droite ou de gauche sont décalées vers le bas car la fenêtre centrale est trop large?

Merci….

le blog sur mon ordi

 

Repost 0
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 10:09
Cette semaine nous avons reçu une amie japonaise à manger. J'ai fait, comme d'habitude, de la cuisine française, mais cuisiner sans beaucoup d'ustensiles ni de four c'est pas facile. J'ai décidé alors de faire une soupe de poisson avec sa rouille et ses croûtons. J'ai choisi cette recette non pas parce que c'est ma spécialité (je n'en ai jamais fait de ma vie ; je ne viens pas d'une région de bord de mer, loin de la) mais parce que le poisson au Japon ça manque pas.
Alors la recette (piochée sur internet) indique qu'il faut "1kg de poissons variés : crabes (soit dit en passant le crabe c'est pas vraiment du poisson mais bon!), Rascasses, Congres, Grondins, Saint-pierre, Merlans" eheheh bien évidemment j'ai pas trouvé tout ça alors j'ai acheté tout un tas de petits poissons qui ressemblaient à des poissons d'aquarium, en me disant que ça devait ressembler à ça, des poissons pour soupe (mais je sais quand même à quoi ressemble le congre, uniquement découpé par contre!!)
Deuxième étape : préparation du poisson : et oui au Japon le poisson n'est pas cher, mais par contre il n'est ni vidé ni écaillé! Ça non plus je n'avais jamais fait (ou si peu) : ça ressemblait plus à "massacre à la tronçonneuse" qu'à " Bon appétit bien sur" mais quand même, après m'être enfoncé une nageoire (très très pointue) sous l'ongle et retapissé la cuisine d'écailles: on y était.
Passons les détails de la fabrication pour arriver à la dernière étape : dans la plupart des recettes, il est écrit d'utiliser un presse-purée pour finir la soupe !!! pour ceux qui l'ignorent, le presse purée est un ustensile typiquement français, donc c'était pas possible. Heureusement certaines autres recettes conseillent d'utiliser un chinois, ça par contre j'ai pas osé demander !!! donc j'ai acheté une très grosse passoire à thé (ça ressemble fort) et hop, finie la soupe!
Conclusion la rouille était très réussie et les croûtons aussi, par contre la soupe était plutôt clairette et très fade. Heureusement, la cuisine japonaise n'est pas très épicée, elle est très subtile, et notre amie a adoré le goût très très subtil de cette soupe!!! Elle a eu l'air de l'apprécier beaucoup plus que la blanquette de cette fois là! et a demandé la recette! Ouf! Maintenant, dites-moi, la prochaine fois, je lui cuisine quoi??? 

je ne connais pas son nom mais il est beau non?

Repost 0
Published by Elle - dans manger
commenter cet article