Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 03:21

Dans la série nos amis les bêtes, aujourd’hui, parlons du pigeon japonais. Oui bien sur, vous allez me dire que c’est pas très exotique comme animal, y’en a plein les rues des villes françaises…mais avec la grippe aviaire qui rôde de part le Monde, je me suis dit que c'était d'actualité.
Mais le pigeon dont je vais vous parler est spécifique au Japon. Il s’agit du pigeon de Kamakura. (Petit aparté, Kamakura c’est une ville entre pas très loin de Tokyo et Yokohama, tout là bas dans l’Est du Japon, qui est très célèbre pour ces temples et sa statue géante de Bouddha).
Le pigeon de Kamakura pigeon est très petit comparé au pigeon commun. Il est d’une jolie couleur châtain clair doré et n’a apparemment pas de pattes.

Non ceci n’est pas une plaisanterie, le 1er avril est déjà passé. Le pigeon de Kamakura c’est simplement un gâteau très populaire ici au Japon. C’est une peu l’équivalent de nos galettes bretonnes, des bretzels alsaciens… Ce gâteau s’appelle Hatosabure
(鳩サブレー), sabure étant la prononciation japonaise de sablé et hato voulant dire pigeon. Ce qui est sûr, ce que si vous voulez rapporter un souvenir d’un week-end passé à Kamakura, à vos amis japonais, ces pigeons seront très appréciés.

Ohh un pigeon !


Bien sûr il y a des vrais pigeons au Japon. Mais j’avoue que j’en ai aperçu beaucoup moins que dans les rues des grandes villes françaises. Cela aurait-il un rapport direct avec la propreté des caniveaux et des trottoirs dans les 2 pays ? Ca ne m’étonnerait pas...

 

Repost 0
11 avril 2006 2 11 /04 /avril /2006 04:02

Du très mauvais temps est prévu pour toute la semaine. Ce matin il y a tellement de vent et de pluie que j ai vérifié sur le site de la météo que ce n’était pas un typhon (même s’il est encore un peu tôt dans la saison). Apparemment c’est juste une grosse perturbation qui couvre presque tout le Japon. Les marchands de parapluies doivent se frotter les mains.

Le côté très négatif de ce temps, c’est que les cerisiers vont perdre tous leurs pétales très vite.
Je ne pense pas que nous ferons hanami encore une fois cette année. Après notre première visite de samedi aux cerisiers, dimanche nous avons pique-niqué avec nos collègues de travail à midi au parc Handayama


et le soir avec des amis sur les bords de la rivière Asahi


Il n’y a plus qu’à attendre l’année prochaine…
Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
10 avril 2006 1 10 /04 /avril /2006 11:19

Quelle ne fut pas notre surprise au tout début de notre installation au Japon quand un dimanche matin, en pleine grasse matinée, nous avons été tirés du lit par des bruits aussi suspects qu’étranges autour de l’appart’. La surprises fut double quand nous aperçûmes quelqu’un en train de nettoyer le coté extérieur de la fenêtre qui est dans la cuisine.

Je vous en parle aujourd’hui car hier j’étais levé quand le nettoyage a commencé. J’en ai profité pour prendre cette photo de l’inconnu derrière la fenêtre.
 

Mais revenons à la première fois. Après une rapide investigation consistant en de furtifs coups d’oeils derrière les rideaux des différentes fenêtres, nous avons vu 3-4 personnes en train de nettoyer l’ensemble des parties communes de l’ensemble la résidence. Au début, on avait pensé que ces personnes faisaient partie de l’association de quartier. Quand nous avons signé le contrat de location de l'appartement, on nous avait expliqué que nous devrions consacrer quelques heures, quelque fois durant l’année à cette association. Nous n’avons jamais été contacté pour faire quoi que ce soit. Je pense que nos voisins n’ont pas voulu nous embêter ou s’embêter à tenter de nous expliquer comment tout ça fonctionnait. Ils sont juste passés 2-3 fois pour nous demander de participer financièrement à cette association qui entre autre gère le ramassage des déchets recyclables.
Depuis, nous avons pu voir que les personnes qui nettoient les parties communes font partie d’une entreprise. Pour le ramassage des déchets, j’attends mon tour…ça pourrait être rigolo...

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 13:24

Les fleurs de cerisiers se sont enfin décidées à s’ouvrir à Okayama. Comme vous le savez, la floraison des cerisiers au Japon est un événement national. J’ai beau réfléchir, chers lecteurs français, je ne trouve pas d’équivalent dans la culture française pour essayer de vous faire ressentir ce que c’est. En 2 mots, tous les japonais vont admirer les cerisiers en fleurs au moins une fois et souvent ils pique-niquent dans des endroits ou il y a une concentration de cerisiers. C’est vraiment très restrictifs comme description. En japonais il y a le mot « hanami » qui veut dire « voir les fleurs » mais qui sous entend bien plus.

Pour moi, il y a 2 versions de hanami. La première c’est une fête, c’est de la joie, c’est de la bonne nourriture, c’est boire un coup, c’est être en famille, avec ces collègues, c’est de la détente… 

 


La seconde, c’est de l’admiration. Admirer ce phénomène très passager qui se répète tous les ans et qu’on attend avec impatience. C’est la beauté des fleurs de cerisiers, leur fragilité et l’émerveillement quelles provoquent dans le regard de tous.

(Les photos on éteé prises aujourd'hui le long de la rivière Asahi dans le centre de Okayama) 

 

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
7 avril 2006 5 07 /04 /avril /2006 03:13

Ca fait un an qu’on a la voiture. Un an déjà, le temps passe vite. J’y pense parce qu’on a reçu il y a quelques jours un rappel pour payer l’assurance, en même temps qu’un petit papier de notre concessionnaire pour la révision des 1 an (vidange, frein…) C’est très pratique, c’est le concessionnaire qui s’occupe de tout. Déjà quand on avait acheté la voiture, c’est lui qui avait géré toutes la paperasserie pour l’immatriculation, la place de parking (au Japon, pas de parking = pas de voiture), etc. 

Du coup je me rappelle aussi une de nos toutes premières virées dans la campagne japonaise. On était monté un peu difficilement en haut d’une montagne avec le petit moteur qui équipe notre Honda. Au sommet la vue sur la vallée, avec ces maisons japonaises traditionnelles et les rizières en terrasses, était magnifique. Depuis on a vraiment bien profité d’avoir une voiture pour sortir des sentiers battus. J’avoue que je ne suis pas un accro de la bagnole, mais que sans elle, toute une partie de la préfecture d’Okayama et donc du Japon serait resté inconnue à nos yeux.

Allez pour fêter ces 1 an et le printemps qui arrive voici la photo de cette vallée perdue !la grande vadrouille

Repost 0
Published by Lui - dans conduire
commenter cet article
4 avril 2006 2 04 /04 /avril /2006 09:04

Depuis 2 semaines nous n'avons pas eu cours de Japonais au centre international. D'ailleurs c'était également les vacances pour un grand nombre de Japonais puisque le mois de Mars est la fin de l'année administrative au Japon. Les écoliers, collégiens, lycéens, étudiants ont donc eu quelques vacances avant la rentrée en grande pompe qui a lieu en ce moment. Nous, nous en avons profité pour déménager de bureaux.
Mais revenons à notre apprentissage du Japonais. Pour marquer le dernier cours de l'année, les professeurs avaient organisé quelque chose d'un peu récréatif ; Ce jour là, pas de grammaire, de liste de vocabulaire, mais de l'encre, du papier blanc et des pinceaux : nous nous sommes essayé à l'art de la calligraphie (shodô
).

Nous avons commencé par le plus simple : le trait horizontal.

 

 

Après un certain temps ELLE s'attaquait à des kanji plus compliqués. En fait ce n'était pas si simple que ça, moi j'en suis resté aux traits et aux kanji très simples. Je n'ai pas réussi à faire un trait qui ressemblait à celui de la prof. Mais en fait c'était un peu de la triche car ELLE s'était exercée à la maison depuis plusieurs mois.

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
3 avril 2006 1 03 /04 /avril /2006 04:14

Voici en images, quelques exemples de ce que nous pouvons voir à la télé japonaise et que vous ne verrez jamais à la télé française.

De gauche à droite et de haut en bas :
- des cours de go. Moi j'aime bien même si j'ai un niveau débutant
- des combats de sumo ; parfois très spectaculaires
- un spectacle de marionnettes japonaises traditionnelles. Un peu dur a comprendre…
- une pub pour un concert de Richard Clayderman à Okayama. Hum…

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
30 mars 2006 4 30 /03 /mars /2006 02:48

Symphonic Hall de OkayamaAujourd'hui j'ai envie de vous parler un peu d'Okayama, la ville.C'est vrai quoi, ça fait des mois qu'on vous dit qu'on habite à Okayama mais on a rien dit de cette ville.
Donc Okayama est une ville de taille moyenne avec néanmoins près de 700 000 habitants!  Elle est située au sud de la préfecture à quelques kilomètres de la côte sur la mer de Seto. Il y a une ligne de Shinkansen, celle qui rejoint Tokyo à Kyushu, la Sanyo line.
Le centre ville se trouve entre la gare à l'ouest et la rivière Asahi (comme la bière) à l'Est. C'est à cet endroit que l'on trouve le Korakuen et le château d'Okayama. Du côté de la gare c'est plutôt un quartier du soir avec beaucoup de restaurants tandis que du coté de la rivière, c'est plus commercial avec des boutiques par dizaines et des grands magasins. Il y a un nombre assez élevé de magasins de luxe mais finalement pas plus que dans d'autres villes japonaises. Le point de repère de ce quartier, c'est le symphony hall, très grand bâtiment rond dans lequel sont donnés régulièrement des concerts et des spectacles. A ses pieds commence la rue commerçante couverte qui traverse le centre ville du nord au sud. D'un point de vue culturel accessible aux étrangers, outre le Symphonic hall et le centre international, il y a deux cinémas d'art et essais qui passent  régulièrement des films en V.O. Sinon c'est une petite ville de province bien calme et bien agréable à vivre, dans laquelle on peut se déplacer très facilement aussi bien à vélo qu'en voiture, en bus ou en tram.Et les gens ma foi, y sont fort sympathiques!
P
lus d'info : http://www.pref.okayama.jp/kikaku/kokusai/momo/e/ 

Repost 0
27 mars 2006 1 27 /03 /mars /2006 14:16

Oni le demonLe week-end dernier, c’était Kurashiki Haruyoi Akari (à Kurashiki).
10001 bougies ont été disposées dans différents endroits de kurashiki par un artiste, Junji Koizumi, et allumées 5 soirs de suite, le dernier étant lundi soir, la veille de « Shunbun», l’équinoxe de printemps. C’était un spectacle féerique ! Nous y sommes allés le dernier soir et IL avait, pour réussir des photos non floues, acheté un pied d’appareil photo portable lors de notre escapade à Osaka la veille.
Différentes animations étaient proposées et tous les soirs, un concert différent était donné dans l’Ivy square. Nous avons écouté quelques mesures de jazz avant de continuer cette promenade très agréable le long du canal et dans un pavillon traditionnel, doté de tatami et de portes coulissantes en papier qui s’ouvraient sur le jardin Shinkeien.
Bikan areaIvy Square et les musiciens

 

Repost 0
24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 11:57

Il y a quelques jours nous avons reçu un petit émail d’amis japonais nous demandant si nous allions bien et si nous n’avions pas eu de problème avec l’incendie qui avait eu lieu dans notre quartier (incendie assez important puisque les medias télé, journaux en avaient parlé).

les pompiers en action

 

Nous étions bien surpris car nous n’avions pas entendu la moindre sirène de pompier et encore moins vu de fumée. Malheureusement, l’info était bien réelle puisque 2 jours plus tard alors que nous passions à pied dans la rue qui mène au boulot, nous avons constaté les dégâts (d’habitude on y passe en vélo et trop vite pour voir quelque chose).

C’est le 2ème incendie dans notre quartier en un an. Celui de l’année dernière on ne pouvait pas le rater car il a détruit entièrement une maison et un immeuble juste derrière chez nous et pendant tout l’incendie un hélicoptère de la télé nous avait survolé.
Je ne sais pas si les incendies sont plus nombreux au Japon qu’en France ou si c’est juste une coïncidence ? Le fait que les maisons japonaises soient construite en bois y est il pour quelquechose !? Une chose est sûre c'est que les 2 fois, ne sont restés que les murs...

après l'incendie(la maison après l'incendie de cette année)

 

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article