Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

29 avril 2006 6 29 /04 /avril /2006 08:17

Je me rends compte qu’on est déjà le 29 avril et que je n’ai pas mis d’article dans la catégorie ailleurs au Japon ce mois-ci. Alors en attendant qu’on aille se promener la semaine prochaine pendant la « Golden Week » voici une petite randonnée au Mont Daisen que nous avons faite en septembre dernier. Le Mont Daisen qui se situe dans la préfecture de Tottori, au Nord de Okayama. Comme le Mont Fuji, c'est un volcan, et même s’il ne fait « que » 1729 m de haut, il reste tout de même le point culminant de tout le Chugoku (partie Ouest de Honshu). La montée est très raide. Celui qui a tracé le chemin d’ascension devait penser que la ligne droite était le meilleur moyen pour arriver en haut d’une montagne… ;-)

Au sommet par temps clair on a une magnifique vue sur la Mer du Japon d’un côté et sur les Monts Hiruzen de l’autre côté.



 

 

Repost 0
27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 10:31

Vous allez passer par Okayama pendant vos vacances au Japon. Vous avez lu dans votre petit guide que la seule chose intéressante à y voir c’est le Korakuen, et à proximité, la ville de Kurashiki. Vous avez un peu raison et pas mal tort. Si, je le concède la ville de Okayama est une ville qui ressemble à beaucoup d’autres villes japonaises et n’a pas beaucoup d’intérêt au premiers abords, ces alentours proches sont riches de lieux historiques, de jolis paysages, de temples intéressants, …et en architecture monumentale...

La preuve en photo. 

Le Seto bridge ou Pont de Seto relie les îles de Honshu à Shikoku. Ce pont est gigantesque puisqu’il fait un peu plus de 13 km au total, sur 2 niveaux, un pour les trains et un pour les voitures. C'est un pont qui a été construit entre 1978 et 1988 et qui regroupe tout ce qui existe en matière d'architecture "pontistique" : pont suspendu, pont à haubans, viaducs etc. Traverser la mer de Seto sur ce pont est vraiment inoubliable. Pour ceux qui veulent admirer ce pont et toute la Mer de Seto, je conseille de se rendre au Mont Washuzan sur la commune de Kojima. (15-20 min de train au Sud de Okayama, carte).
 

Repost 0
26 avril 2006 3 26 /04 /avril /2006 10:04

Le daikon, un des ingrédients principaux de la cuisine japonaise. Le daikon, c’est ce gros radis blancs sur la photo. Vous pouvez avoir une idée de sa taille en comparant avec les poireaux à côté.


Comment mange t‘on le daikon ? je connais différentes façons:

- râpé très fin pour accompagner les sashimis. Ca n’a strictement aucun goût, mais c’est très frais.
- râpé encore plus finement (en purée) pour accompagner le sanma. Comme nous le cuisinons nous même, du coup nous avons également acheté une râpe à daikon…
- Dans l’oden, en grosses rondelles, cuit dans un bouillon. Mais, par contre, j’avoue que je n’ai aucune idée du temps de cuisson. De toute façon il parait que réussir un bon oden est tout un art, alors c’est pas demain la veille que je vais m’y atteler (l’oden est un plat communément appelé « pot-au-feu japonais » mais qui selon moi n’y ressemble pas plus qu’un okonomiyaki ressemble à une pizza).
- Et bien sûr en tsukemono !!! (tiens il faut aussi que je vous explique ce que c’est que les tsukemono !!! …plus tard…)

Enfin le daikon cache un grand mystère pour moi : comment font les japonais pour déterrer les daikon sans les casser ? Creusent ils une tranchée tout autour ? Il faut que j’observe les jardins de mes voisins…

Repost 0
Published by Lui - dans manger
commenter cet article
25 avril 2006 2 25 /04 /avril /2006 00:00

le lac de MiyamaLe parc de Miyama est près de Tamano, vraiment pas très loin de Okayama. C'est un endroit aménagé (bien sur!) autour de trois petits lacs, au bord de petits ruisseaux, sur des hautes collines, avec des chemins de randonnées, des pelouses à pique-nique… Si à l'entrée il y a beaucoup de monde, avec des restaurants, un minigolf etc., ça devient ensuite très calme au fur et à mesure que l'on s'éloigne du parking et l'on en vient à oublier que le paysage n'est pas tout à fait naturel. On y était allé l'été dernier et la ballade le long du petit ruisseau, avec son eau claire, ses poissons, ses crabes d'eau douce, était vraiment agréable.
On y est retourné ce week-end mais, à cette saison, l'eau n'était pas si claire et les poissons absents. Par contre le paysage était époustouflant et le printemps "flamboyant". Les feuilles sont sorties depuis moins d'une semaine et sont d'un vert très clair, les forêts sont remplies de ces petits arbustes à fleurs violettes dont je ne connais pas le nom (ça c'est pas seulement à Miyama parc, toutes les forêts, toutes les collines ont pris cette teinte violette depuis quelques jours et c'est superbe), il y a également de magnifiques
camélias
, des rhododendrons, des mimosas, des spirées,des cerisiers du Japon, des forsythias
Je pense que nous y retournerons prochainement, pour la floraison des iris.

Miyama Park

Repost 0
24 avril 2006 1 24 /04 /avril /2006 08:46

Dans la catégorie on s'en passerait…
Au
printemps, les cerisiers fleurissent, c'est magnifique mais ça ne dure pas très longtemps. Dès la fin du mois d'avril, les fleurs tombent, les feuilles sortent, il fait doux, les papillons volent dans le soleil, on pique-nique à l'ombres de ces arbres si jolis et ….. on récupère une petite chenille verte dans sa salade de riz! En levant la tête, on s'aperçoit qu'elles sont légion, à pendre au bout d'un fil et à dévorer les feuilles de cerisier et c'est parti pour tout l'été. On en voit partout, vertes, des blanches, des jaunes, des velues beurk, et puis, un matin on trouve un joli papillon posé sur le rebord de la jardinière de salades (C'est très joli, un papillon, d'ailleurs à Shiraishi, il y en a un très joli qui me suivait partout, attiré par le bleu de mon t-shirt). Les jours suivant, j'ai arrosé mes salades sans rien remarquer, puis un matin il ne reste plus rien, je vous jure, plus que les trognons! D'accord, elle n'étaient pas très grosses, les salades mais quand même! Plus rien que des énooormes chenilles vertes (couleur salade) avec une tête super moche! Il est arrivé à peu près la même chose à mes plants de basilic (successifs). Finalement, je n'étais pas mécontente de voir l'automne arriver!

le papillon amoureux

elle a de beaux yeux non?

Repost 0
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 10:58

10 bonnes raisons d’aimer le Japon


Raison n 5 : Il existe plein de sortes de bières différentes au Japon

J’aime la bière. On peut dire que ça tombe bien puisque la bière me semble l’alcool le plus apprécié des Japonais. Du yakiniku jusqu’au sushi en passant par l’okonomiyaki, la bière est toujours sur les tables. Au supermarché, vous pouvez trouver beaucoup de bières différentes. La grande différence avec la France, c’est qu’elles sont toujours conditionnées dans des canettes aluminium. Comme vous pouvez voir sur la photo, et ce n’est qu’un échantillon, nous essayons le maximum de bières possibles pour tester tous les goûts. Y’a encore du boulot, sans compter qu’au cours de l’année vous pouvez voir apparaître de nouvelles bières suivant la saison. Parfois aussi le design de la canette change en fonction d’un événement particulier comme la floraison des arbres ou un tournoi de sport. L’année dernière par exemple il y a eu les jeux nationaux à Okayama et avec la bière au logo des jeux.

Il est très difficile d’établir un classement, surtout que je ne prends pas de note en buvant ma bière. La plupart sont des blondes avec plus ou moins d'amertume. Pour les amateurs, Yebisu produit une brune de bonne qualité.

Repost 0
19 avril 2006 3 19 /04 /avril /2006 08:07

Dimanche, après le pique-nique, nous sommes allés visiter le temple Tanjôji dans la commune de Kumenan au nord de Okayama (route 53). Ce temple est particulier car c’est le temple d’origine du fameux moine Hônen. Né en 1133 dans la région, il est le fondateur d’une des principales sectes bouddhistes du Japon (Jodo Shu). En dehors de toute considération métaphysique, je dirai juste qu’il y avait une cérémonie pour fêter l’anniversaire de la naissance de ce moine et qu’il y avait une grande activité au temple. Ce fut l’occasion d’assister à des démonstrations de tambours japonais (taiko).

Repost 0
18 avril 2006 2 18 /04 /avril /2006 07:41

Dimanche, nous avons fait un pique-nique de Pâques. Sans œufs en chocolat mais avec des cerisiers en fleurs. C’est pas mal non plus. Voulant éviter la foule, nous sommes allés dans un coin perdu de la montagne. Nous avions les cerisiers pour nous seuls. Mais avant d’arriver, nous avons fait un détour par une ferme japonaise où on élève des vaches (des swiss brown pour les connaisseurs).

MEUHHHHH MEUHHHHH

Mais cette ferme, n’est pas n’importe qu’elle ferme. En plus d’élever des vaches, et de produire du lait, les fermiers y font du fromage. Des fromages italiens (mozzarella, ricotta) et des fromages français (camembert, raclette, reblochon). Je vous vois déjà faire une drôle de tête en imaginant ces fromages fabriqués au fin fond du Japon. Hé bien croyez moi, ces fromages sont excellents. Je pense que toute leur production est prévendue à des restaurants car je n’en ai jamais vu dans les supermarchés de Okayama. Mais maintenant, nous connaissons l’adresse, et à la prochaine envie de raclette, je sais déjà où j’irai me ravitailler.

K. et T., encore merci pour cette belle journée de découverte de la campagne japonaise.

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article
16 avril 2006 7 16 /04 /avril /2006 12:49

En décembre, au Bonenkai de notre boulot nous avions participé à une loterie et gagné des entrées pour le Tivoli Park de Kurashiki.

Nous devions y aller tout ensemble avec nos collègues mais chaque fois nous repoussions la date, jusqu'à hier. Je me demande encore pourquoi nous y sommes allés tellement il a fait un temps de chien. Toute la journée il a plu des trombes. En plus, il faut avouer que je suis peu amateur de ce genre de lieu d’amusement.

Allez, ne soyons pas trop négatifs, j’ai tout de même trouvé 2 bons points au Tivoli Park. Tout d’abord, les massifs de fleurs sont magnifiques. Nous sommes en ce moment dans notre partie du Japon en pleine période des tulipes et des pensées (en plus des cerisiers). Il y en avait des milliers et c’était vraiment agréable.
Deuxièmement pendant 5 minutes je me suis cru en Europe. Les pavés de la rue en photo ci-dessous, je suis sûr et certain qu’ils en proviennent.

parc d'attraction Tivoli a KurashikiVous remarquerez au passage qu’il n’y avait pas foule, ce jour de pluie.

ma version à moi
Nous avions prévu d’aller au Tivoli Park aux beaux jours avec d’autres Gaikokujin (étrangers) et l’un d’entre nous quittant définitivement le Japon la semaine prochaine, nous n’avions pas d’autre choix que d’y aller ce week-end. Moi j’aime assez les parcs d’attractions, surtout quand on y va en groupe, en général on s’amuse bien mais là vraiment c’était pourri tellement il pleuvait.
On y est restés deux heures en tout. Heureusement, la journée s’est terminé de manière très agréable dans un petit restaurant qui fera l’objet d’un prochain article.

 

 

 

Repost 0
14 avril 2006 5 14 /04 /avril /2006 09:45

Momotaro devant la gareOn ne peut pas habiter à Okayama, écrire un blog sur la vie à Okayama et ne pas parler de Momotaro. 

Momotaro est le héros d’une légende japonaise. Vous pouvez trouver des dizaines de versions de l’histoire de Momotaro, voici la mienne en quelques lignes. Il y a très longtemps, un couple de petits vieux sans enfants trouvent une pêche géante, un gamin en sort, c’est Momotaro (Momo = pêche en japonais). Quelques années plus tard, Momotaro s’en va dire sa façon de penser à un démon (oni) qu’est pas très sympa avec les gens du coin. En même temps il va en profiter pour récupérer un fabuleux trésor. Quelque chose de très important dans cette histoire, ce sont les kibidangos, des gâteaux de farine de riz, que la mère de Momotaro lui a donné pour ses petits creux. Il les donnera en route à un chien, un singe et un faisan, qui en remerciement l’aideront dans sa quête contre le démon. Ce dernier est vaincu, tout est bien qui finit bien.
Momotaro est le symbole de Okayama car il serait né ici, mais aujourd’hui il est connu par tous les Japonais. Je pense qu’il est devenu une sorte de symbole du courage. 
Dans la ville de Okayama, Momotaro est partout, toujours accompagné des 3 animaux. L’avenue principale s’appelle Momotarodori, sa statue trône devant la gare et les plaques d’égouts sont à son effigie…

Repost 0
Published by Lui - dans vivre
commenter cet article