Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 09:19

Il y a très longtemps que nous n’avions pas écrit d’articles dans la catégorie « conduire au Japon », il faut dire que récemment entre le mauvais temps durant les week-ends, les révisions de japonais et maintenant les « bonnenkai party », nous n’avons pas trop eu l’occasion de partir sur les routes japonaises. Mais heureusement j’ai un stock d'anecdotes. Alors aujourd'hui juste deux petites photos pour vous montrer ce qui vous attend si vous décidez de quitter les autoroutes et vous enfoncer dans la campagne japonaise la plus inaccessible.
Tout d’abord, assez souvent la largeur de la route se rétrécie subitement et on ne peut plus passer qu’à une voiture à la fois.

1,70 m


Rien de bien extraordinaire me direz vous ! Et bien je vous réponds que ça dépend de ce qu’il y a au bord de la route. En effet cela nous est déjà arrivé de nous engouffrer sur une de ces petites routes en pleine montagne, avec un ravin à moins d’un mètre de la portière. Dans ces cas là, on prie pour ne croiser personne. Une autre fois, justement, quelqu’un est arrivé en face, heureusement c’était en plaine mais j’ai dû faire une marche arrière sur un long bout avec une rizière pleine d’eau de chaque côté de la voiture. Enfin pour ceux qui voudrait accéder chez nous en voiture, il vous faudra une voiture pas trop large, au risque d’y laisser vos rétroviseur, voire beaucoup plus …


Et parfois même la route disparaît !

y'a plus de route

Ce jour là, nous suivions la route qui existait bel et bien sur notre carte. Tout d’un coup, sans aucune indication ou panneau de travaux à part ce petit cône rouge et blanc au milieu de la route, la route avait disparue !!!!
Nous n’avons jamais su pourquoi, mais je pense qu’un glissement de terrain, courant au Japon, avait dû emporter la route et qu’elle n’était pas encore reconstruite mais comme nous étions dans un endroit vraiment, vraiment paumé, personne n’a pensé qu’il était nécessaire d’installer des mises en garde !

Partager cet article

Repost 0
Published by LUI - dans conduire
commenter cet article

commentaires

rikimaru 15/08/2009 19:21

Enorme ^^ magique le japon. J'adore.

Bédédazi 21/12/2006 11:52

Ah, je vois, vous êtes les David Vincent du Japon !

Okayama au Japon 22/12/2006 08:28

j'ai plutôt l'imression d'être dans la 4e dimension parfois..

pchan 20/12/2006 07:03

C'est le genre de mésaventure qui m'est arrivée à Hokkaido. Ca fait aussi le charme des balades en voiture que de se retrouver sur des "routes" même pas signalées sur le GPS!

LUI 21/12/2006 01:35

tiens_ça me rappelle une route Hokkaidoite qu'on a jamais trouvé !

Le Lapin de Clichy 19/12/2006 20:17

Eh bien quand je vois ça, je suis content d'habiter en Seine-et-Marne où l'on peut impunément rouler pendant des heures dans les champs de betteraves sans jamais rencontrer personne, surtout pas de ravins et encore moins de rizières.

LUI 21/12/2006 01:34

c'est sur qu'un champ de betteraves ça amorti bien les sorties de routes:-)

le concombre masqué 19/12/2006 18:47

Quant à moi, cela me rappelle mon épopée dans les highlands d'Ecosse où ce genre de single track road est courant, avec des zones où se garer quand se profile au loin un véhicule dans l'autre sens. My god ! nous avions vaillament bouté dans la tourbière une vieille mamie qui n'avait pas compris que les frenchouzes conduisaient avec ce postulat en tête "moi premier, moi d'abord !". Voyant que nous ne reculerions pas, elle avait persisté à vouloir s'engager en serrant au mieux sa gauche, mais elle était trop ambitieuse et avait donc chû dans le talus. Furious elle était et nous bien embêté jusqu'à ce que la dépaneuse la sorte de là et que le dépaneur nous dise de ne pas s'inquiéter au vu qu'elle était anglaise et pas écossaise (sic)!
Alors vos routes niponnes à la con ne m'impressione guère voyez-vous !!!

Okayama au Japon 21/12/2006 01:33

dis donc Concombre DEmasqué, tu es en verve aujourd'hui !tu devrais te lancer aussi dans un blog racontant tes péripeties folles.Bonjour dans ton potager.
Et  part ça, tu ferais moins le malin si tu croisais une grosse caisse pleine de yakuza de la mort armés de sabres jusqu'au dents !