Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 11:09

Week-end à Takayama (suite…)

Dimanche nous avions donc prévu d’aller marcher dans la montagne. Il faisait un temps magnifique, la route des crêtes (la plus haute du Japon) était ouverte, nous avons donc acheté notre billet de bus pour le Mont Norikura. Le Mont Norikura est un ensemble de crêtes et de lacs dont le point culminant est à 3026 mètres. A l’office du tourisme ils nous avaient dit : « faites attention là haut il fait super froid (sugoi samui) ». On n’était pas franchement équipés comme pour traverser l’Himalaya mais nous avions quand même des pulls et des coupes vents.
Tout content d’aller respirer l air des sommets, nous nous sommes installés à l’arrière du bus et nous avons commencé à profiter du paysage le long de la route qui montait tranquillement à travers les rizières en eau.
A peu près a mi parcours (il faut presque 2 heures de Takayama au sommet de Norikura) le bus s’est arrêté sur un vaste parking où nous attendaient des gens habillés comme ça :

A ce moment, avec David, nous avons commencé à nous poser de sérieuses questions quant à la qualité de notre équipement vestimentaire. Une fois les skieurs embarqués, le bus a repris l’ascension. Je veux dire la vrai ascension, avec une route en lacets assez raides et un énorme joli ravin juste à coté du bus. Comme je souffre d’un vertige effroyable, je commençais à avoir les mains moites…

Et plus on montait, plus la route ressemblait à cela:

A ce moment la, ce n’était plus de notre équipement qu’on doutait mais un peu de notre survie…("0-0). j exagère beaucoup un peu, mais on se demandait quand même ce qui nous attendait tout en haut.
E
t bien en haut il y avait un grand parking totalement dégagé quelques maisons où on pouvait se restaurer et aussi acheter des souvenirs (bien sur). Et le paysage alors comment c était me direz vous ?
C'était tout simplement magnifique, superbe, grandiose…. On a marché pendant quelques heures tout la haut, on a eu super froid (il devait geler en plein vent) mais c’était génial. 

Y a qu’à voir cette photo pour tout comprendre

(photo panoramique réalisée avec un super logiciel gratuit qui s’appelle autostisch, Merci Florent ;-)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi 11/06/2006 17:00

C'est vraiment une très belle région.

J'ai recherché cet article pour voir si l'altitude maximale e la route était indiquée.
Pourquoi? Ces jours-ci, quand j'étais à Kusatsu, onnous a fait faire la route jusqu'à Yokoteyama, et à endroit on dit qu'à 2172m c'est la voie nationale la plus haute du Japon.J'ai tout de suite pensé à la route de Norikura.Or, point d'altitude précisée…
Mais je crois que ce distingue aussi Norikura, c'est aussi la ligne de crête suivie assez longuement?

Nous à Okayama 12/06/2006 08:22

le grand spécialiste de Takayama (moi j'étais en France pendant ce temps là pour le travail ... enfin...sans commentaire...) n'est pas en ligne aujourd'hui pour répondre à cette question. Mais demain ou après demain sans faute!Me voila !Le parking, point d'arrivée des bus, car je crois que la route est fermée aux véhicules personnels, est à 2700 metres à peu près.

miassa 01/06/2006 08:35

Wawhooo .. magnifique ..

Seb 01/06/2006 09:00

tu viens quand tu veux ...

mister do 29/05/2006 18:26

et ben , y'en a qui s'embête pas...

Lui 30/05/2006 03:23

Salut Mike ! Et encore c'était juste un weekend ! Si on avait plus de temps libre, on serait toujours partis en vadrouille.