Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est qui nous?

nous c'est les aventures de ELLE et LUI à Okayama au Japon

*

dernières news
 (juin 2011) :

Okayama c'est ELLE, LUI, petite ELLE et maintenant petit LUI !!

*

Un voyage au Japon prévu cette année ... ? On espère...


*

pour nous contacter c'est par ici...

Au cas où tu voudrais des infos précises, une recette de cuisine, un avis politique, ... si tu veux des sous va voir ailleurs !

On continue de répondre à tous les émails, alors n'hésitez pas

(mis à jour en 2012). 

Trouver

Site à l'usage des hypothétiques futurs habitants français à Okayama et des autres curieux...

Mois Par Mois

météo aujourd'hui

météo du jour à Okayama

25 novembre 2005 5 25 /11 /novembre /2005 07:29

Si on peut trouver ce type de réchaud en France (à condition d’avoir un quartier asiatique à proximité et donc d’habiter dans une grande ville…), cet ustensile est quand même assez rare sur les tables des chaumières françaises. Au Japon, il en va tout autrement. Je dirai même que le réchaud de table est indispensable à qui veut vivre au Japon. Un grand nombre de recettes japonaises nécessite l’utilisation de cet appareil : shabushabu, sukiyaki, ou encore toutes sortes de nabe…rien que de l’écrire j’en bave sur mon clavier. Vous allez me dire qu’on peut très bien faire cuire les aliments avant de les apporter sur la table. Mais NON, c’est justement ce qui fait tout le plaisir du réchaud de table, c’est que c’est amusant. De la même manière qu’en France nous avons la fondue dans laquelle il ne faut pas perdre son bout de pain, ici on essaiera toujours d’attraper le tôfu ou le shitake du voisin (discrètement bien sur) ! 
Un autre atout de cet appareil c’est qu’on peut l’emmener partout. Finis les malheureux sandwichs japonais sur l’aire de repos de l’autoroute, un autre monde s’ouvre à vous ! Celui de la nouille instantanée par exemple…
Enfin un petit conseil. N’oubliez pas d’acheter quelques cartouches de gaz d’avance car rien n’est plus désagréable que de s’arrêter en plein festin. いただきます !

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires